Prenant la parole pour rendre les derniers hommages à son mentor : Jean-Marc Kabund très fier de Maman Marthe Kasalu !


03 Jun

C’est avec raison que son discours a été long. Le tout dernier Secrétaire Général nommé par Etienne Tshisekedi à la tête de l’Exécutif du parti a été acclamé par une phrase magique. C’est lorsqu’il s’est dit fier de Mme l’épouse du Patriarche Etienne Tshisekedi Wa Mulumba lors de ses obsèques organisés au stade des martyrs ce 1er juin 2019.  

Le Président ad intérim de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, a dans son allocution funéraire, en mémoire d’Etienne Tshisekedi, salué le courage et l’accompagnement de Maman Marthe Kasalu à la lutte de son mari : ‘’Ensemble, ils ont accepté de vivre une vie de combat acharné non pas seulement pour ses propres enfants, mais pour les enfants de tout le Congo. Nous sommes fiers d’elle’’, a-t-il déclaré.

Le Président de l’UDPS, est revenu largement sur le parcours de combat de l’un des pères de l’indépendance. Il a étalé cette vie de combat, de privation, d’abnégation et de sacrifice suprême. En tout cas, a-t-il poursuivi, Etienne Tshisekedi est mort réellement pour le Congo. Alors qu’il était attendu par ses médecins depuis son retour le 27 juillet 2016, Tshisekedi va attendre la signature de l’Accord de la St Sylvestre avant d’aller rencontrer son médecin. Ce qui a empiré sa situation avec la trahison dont il était déjà victime dans le milieu de ses médecins personnels qui avaient déjà vendu son bulletin médical à la Kabilie contre les postes au sein du Gouvernement Badibanga, puis Tshibala.

Pour sa part, Mgr Fridolin Ambongo, a dans son homélie tirée de l’Evangile de Matthieu 10, 28, exhorté l’assistance à avoir l’esprit qui caractérisait l’illustre disparu, Etienne Tshisekedi wa Mulumba qu’il a qualifié de juste. Tshisekedi a bravé la mort. Il a eu un courage qui l’a épargné de la peur de ce qui tue la chair et qui ne peut tuer l’âme, a-t-il indiqué avant de définir la justice comme un caractère moral dans la lutte pour la libération d’un peuple. C’est ici que l’Archevêque de Kinshasa a salué l’idéal qu’incarnait le combat d’Etienne Tshisekedi. L’idéal qui peut être résumé dans son slogan :’’Le Peuple d’abord !’’. Pour Mgr Fridolin Ambongo, ‘’le peuple implique toutes les filles et tous les fils de la RDC sans distinction de race, de religion, d’ethnie ou de tribu. Etienne Tshisekedi, comme l’Apôtre Paul, a combattu le bon combat. Il a gardé la foi. Une couronne de gloire l’attend auprès du Père’’, a déclaré le prélat catholique.

Pour cela, l’orateur du jour, a invité le peuple congolais, en général et les acteurs politiques en particulier à bannir ce qui nous divise pour privilégier ce qui nous unit afin d’élever une grande nation au cœur de l’Afrique :’’Le meilleur hommage qu’on puisse lui rendre est de nous mettre ensemble, de privilégier la cohésion nationale autour des valeurs pour lesquelles il s’est battu… Bannissons tout ce qui nous divise et privilégions ce qui nous unit en tant que peuple’’, a-t-il lancé.

Le combat d’Etienne Tshisekedi a été sanctionné par l’Accord de la St Sylvestre, a rappelé Ambongo qui considère cet Accord comme le testament du père du nouveau Chef de l’Etat.

Ici, il a invité Félix-Antoine Tshisekedi en particulier de poursuivre et parachever l’idéal social de son père. L’archevêque de Kinshasa, a comparé à ce sujet, Etienne Tshisekedi à Moïse de la Bible, qui a vu de loin la terre promise. Il appartient à son fils, Félix-Antoine Tshisekedi de se comporter comme un véritable Josué pour amener le peuple congolais dans la terre promise qui était le rêve de son père : un Congo prospère et riche où règnent la paix, la justice et le respect des droits de l’homme.

Mgr Fridolin Ambongo ne s’est pas empêché de jeter les fleurs et de féliciter Maman Marthe Kasalu pour son apport discret dans la lutte du feu Etienne Tshisekedi pour l’avènement et l’instauration de la démocratie en RDC.

Signalons qu’avant la messe dite en sa mémoire, Etienne Tshisekedi wa Mulumba a été élevé à titre posthume au rang de ‘’Grand Cordon’’ dans l’Ordre des Héros Nationaux Kabila- Lumumba. C’est le Chancelier des ordres nationaux qui a procédé à cette décoration dont l’Ordonnance présidentielle a été signée ce 31 mai 2019 par Félix-Antoine Tshisekedi, Président de la République et Chef de l’Etat.

Il a été récompensé par le Président de la République pour ses mérites remarquables à travers sa longue et pénible lutte politique pour l’instauration de la démocratie et le progrès social, l’établissement d’un véritable Etat de droit et la protection des droits de l’homme.

La Rédaction


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.