Objectifs de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale : Le Bureau provisoire très engagé !


11 Mar


Objectifs de la session extraordinaire de l’Assemblée Nationale :

Le Bureau provisoire très engagé !

Proclamés provisoirement depuis le 12 janvier 2019, les nouveaux élus à l’Assemblée Nationale ont appris les noms du Doyen et de deux jeunes gens en âge qui allaient conduire les travaux du Bureau provisoire de l’Assemblée Nationale.

D’abord, Antoine-Gabriel Kyungu wa Kumwanza, appelé Baba du Katanga et de deux Secrétaires dont Jackson Ausse et Aminata Namasiya.

Baba va jeter l’éponge pour rejoindre son Lubumbashi naturel où il exerce les mêmes charges de Président du Bureau provisoire de l’Assemblée provinciale du Haut-Katanga.

Fierté de la jeunesse

Les deux plus jeunes Députés ont tenu de mains de maîtres ce Bureau provisoire avant que ne soit désigné l’honorable Pierre Maloka, comme Vice-Doyen de l’Assemblée Nationale en vue de succéder au Baba du Katanga.


En toute transparence et dans le respect du plus âgé de l’Assemblée, l'honorable 1er Secrétaire de nationale, Ausse et Namasiya ont maintenu la flamme allumée de la Chambre basse de la troisième législature de la Troisième République.

Perturbation 

Cette flamme a failli être interrompue avec les décès de grandes personnalités de la République dont les obsèques ont été organisées au sein de l’hémicycle du Palais du Peuple. Ce qui a perturbé le déroulement des travaux des plénières et travaux en commission de l’Assemblée Nationale.


Il faut reconnaitre qu’avec l’arrivée du nouveau Président du Bureau provisoire, l’honorable Pierre Maloka, assisté de l’honorable Toussaint Alonga, au Cabinet comme Directeur, les choses ont connu une vitesse de croisière.

Contact permanent avec la Nation 

Toutefois, le 1er Secrétaire et Rapporteur de l’Assemblée Nationale est resté en contact permanent avec la presse pour rendre compte du déroulement de tous les travaux. Sa toute dernière sortie, l’honorable Jackson Ausse est revenu sur l'état d'avancement des travaux suivant les missions constitutionnelles assignées au bureau provisoire de la Chambre basse du Parlement.

Avec pour cible le 15 mars, Jackson Ausse a précisé que le Bureau provisoire va poursuivre les travaux jusqu'à l'épuisement des matières constitutionnelles définies. Et cela, en vertu de l’article 114 de la Constitution. Cette disposition constitutionnelle fait de la session extraordinaire inaugurale de la législature, une session différente des autres extraordinaires.

Il ne sera donc pas question d'ouvrir la session ordinaire le 15 mars 2019 dès lors que les matières constitutionnelles définies pour la session extraordinaire inaugurale ne sont pas épuisées, a indiqué le Rapporteur de l’Assemblée Nationale, avant de préciser que s’agissant des travaux, l'Assemblée nationale est actuellement à l'étape de l'examen et de l'adoption du Règlement intérieur. Plusieurs amendements ont été enregistrés. Et la Commission spéciale s'y attèle déjà. La prochaine plénière prévue probablement demain mardi prochain sera axée à l'examen et adoption article par article du projet du Règlement intérieur.


Après le Secrétaire Rapporteur de l’Assemblée Nationale, c’est autour du Président du Bureau provisoire, l’honorable Pierre Maloka qui a accordé une audience à la Coordination de la Jeunesse intercommunautaire de la RDC. Au menu, la paix, fondement d’un développement durable. C’est fort de ce principe que l’honorable Président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale entend accompagner toute initiative volontaire pour la paix, a-t-il promis à ses hôtes ce samedi 09 mars 2019 dans son cabinet de travail au Palais du peuple. Accompagnée du sénateur David Karambi Fati, la Jeunesse intercommunautaire s’engage avec le soutien du président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale Pierre Maloka, à sensibiliser les jeunes gens qui sont dans la forêt pour la restauration de la paix à l’Est du pays.

Benjamin Mushunganya, Président intercommunautaire de la RDC s’est exprimé en ces termes : ‘’Nous sommes satisfaits. Le président Pierre Maloka promet de nous accompagner. Et nous sommes déterminés à contribuer pour ramener une paix durable dans notre pays. Nous sommes fatigués avec la guerre’’.

Pour le sénateur David Karambi Fati, la paix ne sera pas acquise sans le concours de tout un chacun. C’est ce qui explique sa présence aux côtés des jeunes de la coordination nationale de la Jeunesse intercommunautaire de la RDC. ‘’Nous avons rencontré le Président du bureau provisoire de l’Assemblée nationale puisque nous sommes soucieux de l’insécurité qui prévaut actuellement au pays. Et principalement chez nous à l’Est du pays. Nous voulons nous impliquer avec la jeunesse qui est représentée ici par le bureau national de l’intercommunautaire. Nous nous inscrivons donc à la politique du Chef de l’Etat qui veut que tout le territoire national soit pacifié. La paix ne sera pas acquise sans le concours de tout un chacun’’, a-t-il déclaré.

A son tour, la 2ème Secrétaire du Bureau Provisoire de l’Assemblée Nationale croit aux possibilités pour les femmes de se servir de leurs compétences et de leurs cultures entrepreneuriales pour s’auto-occuper. C’est pour partager cette idée que Mme Aminata Namasiya a effectué une descente improvisée, ce samedi 9 mars dans l’après-midi, à la Foire de l’entrepreneuriat féminin sur la Place des Évolués dans la commune de la Gombe.

Sur place, Mme Aminata a encouragé les femmes qui savent donner de la valeur à ce qu’elles font.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.