Lancée par Telema Muan'a ya Mapinga, La campagne Kelasi ya ofele clôturée ce lundi 09 septembre 2019 au camp Lufungula!


09 Sep

Débutée le 15 août 2019, la campagne ''Telema Muan'a Mapinga, kelasi ya ofele'', a été clôturée ce lundi 09 septembre 2019 au camp de la police du camp Lufungula à Kinshasa. Deux heures ont suffi, soit de 12h à 14heures à l'Asbl Telema Muan'a ya Mapinga, conduite par sa Coordonnatrice, Mme Christelle Kiakuba pour sensibiliser parents et enfants des policiers et des militaires pour l'inscription dans différents établissements scolaires de la place. Une campagne dont le déroulement peut être salué dans la mesure où elle a porté les fruits avec la concrétisation de la promesse du Chef de l'Etat de rendre possible l'enseignement de base gratuit, ce qui a été le cheval de bataille de Mme Christelle.......qui a également fait face aux diverses menaces de la part de certains officiers de l'armée de l'arrêter ou de la tuer si elle continuait à parler au nom de leurs enfants. 

Elle a tenu face à ces menaces et n'a pas baissé les bras jusqu'à la fin de cette campagne. 


Au camp Lufungula comme dans d'autres camps, l'Asbl a procédé par la distribution des kits scolaires aux orphelins de policiers et des militaires qui vivent dans ces dits camps.

Objectif, sensibiliser et motiver les parents de ces différentes habitations des policiers et militaires d’envoyer leurs enfants à l’école mais également de faire le suivi du cursus scolaire de leurs progénitures. Il Plusieurs activités ont été enregistrées durant la campagne dont: la sensibilisation porte-à-porte pour motiver les familles des militaires et des policiers d’envoyer leurs enfants à l’école dans 6 différents camps de la ville de Kinshasa ;

L’inscription des orphelins des policiers et militaires dans des écoles de différents camps ; la remise des kits scolaires à plus de 150 orphelins des militaires et policiers ;

La sensibilisation des gestionnaires des écoles sur la compétence des enseignants des écoles des camps et le dépôt d’un mémorandum qui recommande l’élargissement du champ sur la gratuité de l’enseignement durant toute la période de l’obligation scolaire universelle reconnue (18 ans ) pour les enfants des militaires et policiers; et aussi, la réhabilitation des écoles des camps à travers toute la République Démocratique du Congo.

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.