Discrimination des conducteurs congolais des véhicules poids lourds par les sociétés congolaises et étrangères : Les chauffeurs katangais en colère!


24 May

Les conducteurs de la ville de Lubumbashi, dans la province du Haut-Katanga sont descendus sur la rue ce vendredi 24 mai 2019 pour manifester leur colère et décrier le discrimination dont ils sont victimes dans l'engagement des chauffeurs par les sociétés tant nationales qu'internationales évoluant dans le domaine du transport de véhicules poids lourds. Empruntant toutes les artères principales de la ville de Lubumbashi pour atterrir au Gouvernorat du Haut-Katanga, les conducteurs du Haut-Katanga affirment que ce sont les expatriés qui sont privilégiés. Surtout les Tanzaniens dont la plupart n'ont pas des pièces de séjour en règle. Tout cela se passe sous l'oeil complaisant de la Dgm dont certains agents se font corrompre. C'est avec des véhicules à immatriculation étrangère que ces expatriés exploitent les routes congolaises pour le transport des minerais et de différentes marchandises en toute violation de la réglementation en vigueur en matière du transport transfrontalier et surtout du Code du travail. Ainsi, ils invitent les autorités compétentes à ouvrir l'oeil pour privilégier d'abord les Congolais en matière de l'emploi des conducteurs des sociétés de transport ou évoluant dans la sous-traitance. 


Cette marche appelle à un débat sur la compétitivité dans l'engagement des Congolais dans tous les domaines et particulièrement dans celui du transport des véhicules de toutes sortes. Mais également sur l'application de la loi votée l'année dernière par le Parlement congolais sur la sous-traitance qui exige que seules les sociétés à capitaux majoritairement congolais soient privilégiées. 

Le débat est ainsi relancé et aux autorités de donner des réponses. 

Dossier à suivre

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.