Après les élections à Yumbi, Beni et Butembo et celles des Gouverneurs et vice-gouverneurs : Corneille Nangaa annonce son retrait de la CENI !


01 Apr

Après les élections à Yumbi, Beni et Butembo et celles des Gouverneurs et vice-gouverneurs :

Corneille Nangaa annonce son retrait de la CENI !

Corneille Nangaa, Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante, CENI, a choisi le plateau de la RTNC hier pour annoncer son retrait de la CENI à l’issue de la première tranche du processus électoral commencé en 2012. Il se remet à la Nation pour servir la République à d’autres charges, a-t-il déclaré dans un entretien accordé à notre confrère, Robert Ndaye Tshisense, comme Invité du Journal.

Corneille Nangaa a été invité pour expliquer le déroulement de la journée électorale dans les circonscriptions électorales de Beni et Butembo dans la Province du Nord-Kivu, et Yumbi dans la Province de Mai-Ndembo.

Couacs 

Nangaa a relevé certains couacs qui ont été très vite corrigés, notamment quelques pannes de machines à voter, les dispositifs sécuritaires en rapport avec la santé et certains déplacés qui ont cherché à voter dans les bureaux où ils n’ont pas été enregistrés.

Ces difficultés techniques ne concernent que 1% des machines à voter, soit 23 ordinateurs sur 2229.

Satisfécit 

En rapport avec la suite du processus, Corneille Nangaa a déclaré au cours de cet entretien que l’environnement dans lequel a été organisé ce processus était très difficile. Une méfiance totale a régné entre les acteurs et envers la centrale électorale. D’aucuns croyaient que l’on allait finir dans un chaos où les résultats allaient être proclamés dans un char de combat. Nangaa a dit que tous les pronostics ont été démentis de la manière dont les élections se sont déroulées avec une fête au sommet de l’Etat où on a assisté à la première alternance pacifique entre deux Chefs de l’Etat, entrant et sortant vivants et ce, sans crépitements des balles ou l’écoulement du sang. Ce qui a traduit son naturel sourire qui exprime son satisfécit.


Les résultats de ces élections pourront être connus dans trois jours qui suivent et la première tranche sera bouclée avec les élections des Gouverneurs le 10 avril prochain. A l’issue de ces élections et conformément à l’article 28 de la Loi organique portant organisation et fonctionnement de la CENI, le Bureau de la centrale électorale va faire son évaluation à l’Assemblée Nationale avant de jeter l’éponge au mois de juillet où le mandat de ce bureau prend fin.     

Même ton avec JP Kalamba

Interrogé de son côté par nos confrères de la radio Okapi, le rapporteur de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Jean-Pierre Kalamba, a salué le déroulement de ces scrutins. Il a indiqué que tous les bureaux de vote ont ouvert et qu’un rapport est attendu à la fin des scrutins. ‘’A ce stade, nous pouvons assurer l’opinion que les prévisions de vote dans les territoires de Yumbi, de Beni, et les villes de Butembo et Beni que tous les bureaux (2 229 bureaux) prévus, en raison de 123 bureaux à Yumbi, 1 224 à Beni territoire, 319 à Beni ville et 563 à Butembo ont ouvert ce matin’’, a fait savoir Jean-Pierre Kalamba.

Il a rapporté 24 pannes dans l’ensemble de l’opération de vote, qui ont tous été réparées.

Mai-Ndombe

A Mai-Ndombe, plus de cent personnes avaient déjà voté entre 6 heures et 12 heures, au centre Bolingo, dans la cité de Yumbi. Le plus grand absent, Gentilly Ngobila, le Gouverneur en exercice a  abandonné ses administrés, se battant à Kinshasa pour organiser un nouveau massacre ou génocide.

Les habitants de Yumbi ont élu les députés nationaux et provinciaux.

Les premiers votants sont arrivés autour de 6 heures (heure locale). Au centre Djolu, c’est plus de deux cents personnes qui sont déjà passées aux urnes, affirme le chef de centre.

Une machine à voter s’est bloquée le matin, mais elle a été réparée par les techniciens du centre Djolu, ajoute la source de la CENI.

Dans ces deux centres, la CENI oriente les électeurs qui ne retrouvent pas leurs noms sur des listes électorales dans les bureaux de vote.

Plusieurs votants sortent des îlots pour voter. L’un d’eux a déclaré qu’il va y retourner après avoir voté, pour retrouver ses enfants restés dans les îlots.

Plusieurs électeurs qui figurent sur des listes de la CENI n’ont pas répondu à ce rendez-vous, à cause de l’insécurité qui a prévalu dans cette cité. Certains ont trouvé refuge dans les îlots, d’autres ont péri dans des affrontements de décembre 2018.

Butembo 

Par contre, un engouement a été observé devant les bureaux de vote, ouverts dimanche 31 dans la ville de Butembo (Nors-Kivu). Aucun incident majeur n’a été signalé.

Mais certains disfonctionnements ont été constatés, dans certains centres de vote, concernant les machines à voter. C’est le cas des centres de vote la Vérité en commune de Bulengere et Vutetse en commune de Kimemi ou certaines machines à voter ont cessé de fonctionner.

La CENI a dû dépêcher ces techniciens pour résoudre ce problème. De leur côté, certains candidats ont dénoncé des irrégularités. Ils se sont vus obliger par la CENI de présenter leurs récépissés avant de voter, alors qu’aucune information ne leur avait été donnée à ce sujet.

La société civile locale a fustigé le fait que certains candidats n’ont pas respecté la loi qui les oblige à cesser de battre campagne 48 avant la date des élections en ce moment.

Selon elle, quelques candidats ont tenté de glisser les tracts avec les numéro et nom de leurs candidats aux votants.

Beni sous la terreur des groupes armés 

Selon des sources de la société civile, certains sites de vote du territoire de Beni (Nord-Kivu) ont été sécurisés par les groupes armés Maï-Maï. C’est notamment dans les localités de Mambale, Kalunguta, Mataba, Mabuku et Mambingi.

Ces localités sont situées dans les groupements Buliki et Baswaha Madiwe.

Pour des sources policières, ces miliciens ont refusé toute présence policière dans ces localités.

Mais sur le plan organisationnel, les bureaux de vote ont ouvert les portes depuis tôt le matin, dans la ville et le territoire de Beni. Les électeurs se sont rendus aux urnes pour voter les députés nationaux et provinciaux de ces circonscriptions électorales, après le report des élections en décembre dernier à Beni, Butembo et Yumbi sur décision de la CENI.

Ebola : dispositifs de prévention

Par ailleurs, les dispositifs de lavage de main et des détergents ont été mis à l’entrée de chaque bureau de vote pour éviter la propagation de la maladie à virus Ebola qui sévit à Beni.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.