Signature d'actes d'engagement éthique : Les ministres VÉREUX ou dans le viseur de Ilunga Ilunkamba !


18 Sep

Sous le Haut Patronage de Son Excellence Monsieur le Président de la République Chef de l'Etat, Son Excellence Monsieur le Premier Ministre Chef du Gouvernement a organisé à l'hôtel du Gouvernement ce mercredi 18 septembre, en collaboration avec l'Observatoire de Surveillance de la Corruption et de l'Ethique Professionnelle,

 OSCEP, en sigle. La cérémonie solennelle de signature d'actes d'engagement éthique par les membres du Gouvernement.

Présent dans la salle, Sylvestre Ilunga, qui a présidé la cérémonie, et Monsieur Augustin Mwendambali, DG de L'OSCEP. Dans son speech, le DG de l'OSCEP a rappelé à l'assistance le parcours ayant concouru à l'élaboration du Code d'éthique et de bonne conduite en ce que, depuis 2002, la RDC s'est engagée dans la dynamique de la bonne gouvernance. Malheureusement, une année après intervenait la révision de la loi 075/2003 portant révision du Code éthique et de bonne conduite. Le temps étant écoulé, 8 mois après l'avènement, Félix Antoine Tshisekedi, il a tenu a rappeler sa Politique de la lutte contre la corruption, fléaux qui gangrènent le secteur économique. Ceci dit, il a rappelé que parmi ses axes, il a inscrit la lutte contre la corruption, la lutte contre les antivaleurs, la concussion, le népotisme, etc. Par la suite, il a souligné que je te Président de la République dans sa lutte contre la corruption, a dégagé un mouvement citoyen de changement de mentalités. Ici, le DG de l'OSCEP a attiré l'attention aux ministres de se défaire de la peau hypocrite de l'agneau d'un passé scientifique dans leur gestion, alors qu'ils sont revêtus de la peau de léopard. Cette mise en garde vaut son pesant d'or, dans la mesure où les ministres sont attendus au tournant dans leur gestion de la chose publique, à ne jamais confondre aux biens personnels. 

De poursuivre, que la lutte contre la corruption devient une oeuvre obsessionnelle du Premier Ministre. En homme très rigoureux, la signature d'actes d'engagement éthique par les membres du gouvernement a été demandé par le Premier ministre qui veut des ministres exemplaires, loin de s'enrichir en politique.

Ceci dit, l'éthique est synonyme du sel qui joue dans les aliments qui empêche la putréfaction de la nourriture. Ceci dit, un État sans éthique est un corps sans vie.

Ainsi, les ministres sont invités à avoir le comportement du pélican qui ne se sourit que des poissons, poursuit les bateaux pêcheurs à la recherche des poissons. Ayant une poche réservoir qui amasse les poissons pour ses oisillons, qui se sacrifie pour ses ouailles, donc au service de l'intérêt général. 

Il ajoute en outre que les ministres se doivent d'éviter la dimension égocentrique et adopter la dimension du pélican au service de la communauté.

le DG les invite à avoir en esprit l'adage qui dit :Un leader éthique de transformation est une éthique qui renonce à soi même. Et la bonne gouvernance est le sens de penser que la République est un bien communautaire.

ILUNGA DONNE LES ORIENTATIONS AUX MEMBRES DE SON GOUVERNEMENT

En bref, deux semaines après l'investiture, il rappelle que le segment de la mandature du Chef de l'Etat est la lutte contre la corruption et les antivaleurs. Pour le Premier ministre, il est temps de passer à la matérialisation en puisqu'il a tenu personnellement à présider ladite cérémonie parce que lui-même va apposer sa signature. 

il a rappellé à ses ministres que dans le programme du gouvernement, il a été mis l'accent sur le bon comportement des membres du gouvernement. Ces derniers doivent agir dans l'exercice de leurs fonctions avec dévouement, honnêteté, impartialité, dignité, intégrité, équité. Et pour marquer ce changement, Sylvestre Ilunga a mis en garde les membres de son Gouvernement à de lourdes sanctions, en ce qu'ils doivent d'exercer par soi-même ou par personne interposée toute activité incompatible avec sa fonction et ce, pour éviter des conflits d'intérêt, s'abstenir de divulguer le secret professionnel, s'abstenir d'utiliser les biens publics pour des intérêts privés, s'abstenir de tout acte de corruption ou de concussion. Les membres du Gouvernement doivent s'attendre à de lourdes sanctions en cas de non observance.

Par conséquent, ils doivent prendre conscience de l'acte d'engagement signé avant d'apposer leurs signatures. En ce moment, tous les membres du Gouvernement défilent pour signer ledit acte en présence du Premier Ministre.

PRR

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.