Répartition des postes ministériels : les points qui divisent seront confiés au futur 1er ministre


23 Oct

La plénière de ce samedi 25 mars au Centre interdiocésain a essentiellement été consacrée de la répartition des portes feuilles ministériels alors qu’au total quatre points été annoncés dont la présidence du CNSA, le rôle de la CENCO et l’évaluation de l’application des mesures de décrispation.

Selon le rapport de la médiation, pour faciliter les discussions sur le futur gouvernement, le rapport de la sous-commission a regroupé les ministères en quatre secteurs d’activités parmi lesquels : 9 ministères dans le secteur économie et finances, 11 ministères dans le secteur politique et sécurité, 12 ministères dans les secteurs productifs et 13 ministères dans le secteur social. Les composantes ont convenu d’assurer une représentation équitable dans les quatre secteurs en tenant compte de la proportion des ministères relevant de chacune des composantes.

Tenant compte de la répartition effectuée sur base des prétentions exprimées par les composantes. Il est apparu trois catégories :

  • Les ministères revendiqués par une seule composante et qui sont considérés comme les ministères attribués ;
  • Les ministères revendiqués par plus d’une composante et qui sont dits ministères en conflit ;
  • Les ministères non revendiqués par une composante et considérés comme non attribués.

Les discussions continuent autour de cette question ; les points n’ayant pas recueilli le consensus seront confiés au premier ministre lors de la formation du gouvernement après la signature de l’Arrangement particulier. La prochaine plénière est fixée ce dimanche à 16h.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.