Profonds regrets de l'honorable Charles Naweji: Prosper Kabila Wa Nkulu le félicite et condamne la complicité dans les actes de vandalisme des militants de l'UDPS !


16 Jun

Très réservé sur le deuxième mandat de Joseph Kabila après ses démêlées dans le Gouvernement provincial de l'ex Katanga, le Député élu de Bukama, Prosper Kabila Wa Nkulu vient de briser son silence. L'attitude combien responsable du Député Charles Naweji qui demandé pardon à la haute institution de la République, suite à ses propos jugés par plusieurs de désobligeants vis-à-vis du Président Félix Tshisekedi tenus du haut de la tribune de la Chambre basse du Parlement.


Le Président du parti politique Générations pour la Solidarité et le Développement du Congo, a indiqué dans un commentaire répandu sur sa page WhatsApp :"Toutes mes félicitations à l'honorable Charles Naweji pour l'esprit de responsabilité qui l'a caractérisé. Lui au moins sait demander pardon quand l'intérêt de la République est mis en danger'', a-t-il lancé avant de regretter a contrario l'attitude peu responsable qu'affiche l'Opposition congolaise.  

De l'autre côté, poursuit-il, c'est-à-dire du côté de l'opposition, durant tout le mandat de Joseph Kabila Kabange, on a assisté à toutes formes d'insultes, d'outrage ou d'offenser à l'égard du Président de la République. Joseph Kabila a été qualifié d'imposteur, de Rwandais, Kanambe, etc., a-t-il souligné, avant de rappeler que personne de la M.P., hier ou FCC aujourd'hui n'est allé attaquer le Parlement ou brûler les bureaux de l'UDPS ou d'un autre parti de l'Opposition de l'époque. Aujourd'hui, pour avoir prononcé le mot inconscience à l'Assemblée nationale, les Opposants de l'UDPS ont embrasé toute la République, cassant tout sur leur passage et sous le silence complice des dirigeants croyant avoir exhibé les gros biceps qui devaient faire peur et taire tous les Congolais et ce, en complicité avec certains acteurs culturels et autorités religieuses qui, jadis prêchaient de prier pour les autorités du pays. Car, selon ces hommes de Dieu, "Toute autorité vient de Dieu''.


Mais aujourd'hui, ils prêchent autre chose, s'indigne Kabila Wa Nkulu qui se s'interroge sans donner des réponses:"Où allons nous avec ce pays ?" Puisqu'on ne comprend pas si maintenant l'Éternel Dieu a permis qu'il y ait cette accalmie. 

Là, l'élu de Bukama invite les uns et les autres que cela doit nous servir de leçon pour enterrer définitivement la politique des injures et développer la culture de la paix, solidarité et tolérance de l'autre telle que nous léguée par nos aïeux et c'est cela le gage de notre développement et du bien-être social de tous les Congolais", a-t-il exhorté. Une fois, le Député Prosper Kabila Wa Nkulu réitère ses remerciements à son collègue Charles Naweji dont il loue la grandeur d'esprit qui devra servir de leçon à tous les Congolais. Qu'on se le dise !, a-t-il conclu.

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.