Processus électoral à l'Assemblée Nationale : Lamuka boycotte!


22 Apr

Les députés élus se réclamant membres de la plateforme Lamuka ont quitté la salle ce lundi 22 avril 2019. Motif, violation de la Constitution par le Président du Bureau provisoire qui a soumis au vote la motion incidentielle excluant les députés élus et dont les mandats ont été validés de Beni-Territoire, Beni-Ville, Butembo-Territoire, Butembo-Ville dans la province du Nord-Kivu et ceux de Yumbi, dans la province de Mai-Ndombe. 

Pour l'Opposition dont la parole a été prise respectivement par les Députés Mohindo Nzangi et Christophe Lutundula, on ne peut pas accorder juste la possibilité aux députés dont les mandats ont été validés de n'avoir droit qu'au voté sans pouvoir être éligible. Par conséquent, l'Opposition ne voulant pas assumer la responsabilité d'être un simple témoin de la violation de la Constitution quitte la salle. Mot d'ordre exécuté. Entre temps, Puela Albert Fabrice, élu de Matadi en 2006, 2011 et en 2018 est resté avec quelques députés MLC dans la salle. Il a soumis la motion incidentielle pour ma récupération de sa candidature étant donné que la lettre de son regroupement politique, celui de la Dynamique de l'Opposition est venue un jour plus tard. Pendant que l'on attendait la soumission de cette motion au vote, Makiashi est venu pour demander que l'on revienne à la motion de Nzekuye qui a fait capoter une plénière pourtant bien commencée.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.