Présidence Sénat : Les non-dits du discours programme d’Alexis Thambwe Mwamba


30 Jul

Un des discours les plus captivants de la plénière! Voilà, à tout dire, ce qu’aura été le speech d’Alexis Thambwe Mwamba, ATM pour les intimes, ce mercredi 24 juillet 2019 à la Chambre haute du Parlement de la République Démocratique du Congo. Oui, le go a été donné à la campagne pour la conquête des postes du Bureau définitif du Sénat et à l’affiche le ticket FCC ATM est bel et bien présent.

‘’Au Professeur BahatiLukwebo Modeste, je voudrais dire que la position qu’il a prise est une démonstration de la vitalité de notre démocratie, pour ceux qui en doutaient encore. Qu’il soit assuré que, quels que soient les résultats des urnes, le samedi prochain, nous resterons tous sénateurs, au service de notre beau pays’’, dixit Alexis ThambweMwamba qui a articulé son discours programme autour des points à savoir : la place du Sénat au sein des Institutions de la République ; son mode d’organisation et de son fonctionnement et ; enfin, ses perspectives d’avenir.

Selon sa conception de l’avenir du Sénat sous son égide, cette chambre devra œuvrer pour que le Gouvernement de la République soit en mesure de mobiliser les ressources financières requises pour juguler la pauvreté toujours grandissante et relever le niveau de vie des citoyens congolais.

Pas d’accord avec la logique en action sous d’autres cieux de la suppression du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba voit la RDC s’inscrire davantage dans la perspective d’un Pouvoir législatif bicamérale. ‘’Notre sénat doit être comme une institution de référence, Institution phare de la République, une chambre des sages et de la mesure’’, a-t-il déclaré avant d’indiquer : ‘’Je suis conscient des problèmes sociaux ou de santé que peuvent connaître les Sénateurs et les membres de leurs familles. Je m’engage solennellement à prendre toutes les dispositions, pour organiser, au niveau de la Questure, une caisse d’intervention rapide qui permettra de donner les réponses adéquates aux questions, parfois vitales, que l’un ou l’autre d’entre nous peut connaître’’, déclare Alexis Thambwe Mwamba, a-t-il promis.

Pas triomphaliste malgré l’écrasante majorité du Front Commun pour le Congo (FCC) dont il était la tête du ticket, Alexis Thambwe Mwamba a été simple, direct et humble selon des observateurs. Ainsi, a-t-il chuté : ’Je ne suis pas certes un saint, je dois avoir certainement à quelques occasions, heurté l’une ou l’autre sensibilité de nos concitoyens, qu’ils acceptent sincèrement mes profondes excuses’’.

Il faudra noter que le candidat Makangu a désisté dans la course au perchoir du Sénat en faveur d’Alexis Thambwe Mwamba.

IN/SCOOPRDC

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.