Poursuivi par un signe indien : Justin Bitakwira abandonné de sa grand-mère !


17 Feb

Poursuivi par un signe indien :

Justin Bitakwira abandonné de sa grand-mère !

Justin Bitakwira, ministre depuis le Gouvernement Badibanga à la suite des pourparlers de la Cité de l’Union Africaine, semble être abandonné par sa grand-mère. Ou la sorcellerie celle-ci est incapable de le hisser dans ses attentes.

En dépit des moyens qu’il a engrangés, durant son règne aux Ministères du développement rural et des Relations avec le Parlement, l’homme n’a pas su, ni imposer son parti au sein du FCC où il est discriminé, ni gagner aux dernières législatives. Là, Il est dans la course comme candidat Gouverneur. Il a été aussi recalé. Il menace même d’aller en révolte, en rébellion si les gourmands de cette plateforme (PPRD) continuent de marcher sur ses platebandes.

Dans une interview exclusive accordée au média en ligne, 7SUR7.CD ce dimanche 17 février 2019, Justin Bitakwira membre du Front Commun pour le Congo, “FCC”, dont la candidature comme indépendant à l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs a été rejetée par la CENI, a fustigé cette décision de la Centrale Électorale. Selon le ministre du développement rural, si la CENI continue à recevoir des injonctions externes, il faut la dissoudre.

“Si la CENI continue à se comporter comme une institution qui ne reçoit que des injonctions des assoiffés du pouvoir soit-il du FCC, nous n’accepterons pas. Pourquoi ne pas la dissoudre? Si elle ne répond plus à cette indépendance. Celle de Ngoyi Mulunda on l’a dissoute il y a pas longtemps et j’étais témoin”, a déclaré Justin Bitakwira.

S’agissant des rumeurs selon lesquelles il aurait tourné le dos à Joseph Kabila, le ministre sortant du développement rural s’inscrit en faux. “Les gens qui ont écrit que je suis contre le président Kabila, non je suis fidèle parce que le Président Kabila a prouvé que c’est un homme de parole. Quand il prend un engagement, il le respecte. En Afrique toute entière, personne n’a posé des actes comme l’a fait le président Kabila. En tant qu’autorité morale du FCC, je lui resterai fidèle jusqu’au bout”, a-t-il conclu.

Pour rappel, candidat malheureux à la députation nationale à Uvira dans le Sud-Kivu, Justin Bitakwira, a vu sa candidature comme sénateur à Bukavu retenue par la Commission Électorale Nationale Indépendante, rappelle le confrère.


Joachim Dikanda

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.