Pourquoi Augustin Kabuya fait très mal ?


13 Feb

Contre-attaques aux insultes proférées à l’égard du Président Félix-Antoine Tshisekedi : 

Pourquoi Augustin Kabuya fait très mal ?


Il ne se passe pas un jour, sans que les mercenaires du Président Moïse Katumbi, avec ou sans procuration ne s’attaquent à Félix-Antoine Tshisekedi dont la posture est d’un mendiant, une nullité. Celui qui doit tout à Moïse Katumbi Chapwe : naissance, croissance, vie de l’UDPS, les soins apportés à son feu père, Etienne Tshisekedi wa Mulumba, les voyages de maman Marthe Kasalu, ses passages sur les antennes des medias internationaux. Félix-Antoine Tshisekedi doit tout à Katumbi. On va jusqu’à oublier, qu’en dehors du Chef de la Clinique où Etienne Tshisekedi a rendu l’âme, c’est le grand frère de Moïse Katumbi, Katebe Katoto qui a été aperçu le dernier au chevet du défunt comme s’il avait reçu une mission de confirmer la bonne nouvelle. Une nouvelle qui l’a fait retourner au pays où il a été accueilli par l’AG de l’ANR avec tambour battant, logé et pris en charge par le Gouvernement de la République. Qui ne sait pas que c’est Katebe Katoto qui avait amené Moïse auprès du Sphinx de Limeté ? Mais Katebe a reçu le visa pour rentrer au pays alors que son jeune frère s’était opposé à son retour pendant qu’il était Gouverneur du Katanga.

Son avocat, Me Moïse Chokwe Cembo, alors Député National s’est battu comme un diable dans le bénitier pour obtenir le visa même avec son passeport belge pour que Katebe rentre au pays. Feu Katumba et Moïse Katumbi s’y étaient farouchement opposés jusqu’à promettre l’échec à Me Chokwe aux élections législatives de 2011. Comme promis, Chokwe va échouer contrairement à la vérité des urnes qui le donnait largement vainqueur face à la candidate de Moïse Katumbi, Mme Bijoux Kat, dans la circonscription de Sakania. L’ancien Gouverneur, alors à bord d’un même avion vers Kinshasa en 2012, se moqua même de celui qu’il appelle ‘’Homo’’, Moïse Chokwe.

Ce qui a même justifié la frustration de Moïse Chokwe pour rejoindre fin 2013, la rébellion du M23, abandonnant ses hautes charges du Président du Conseil d’Administration de l’ex ONATRA. L’échec des honorables Vano Kalembe Kiboko, Jean Claude Muyambo Kyassa et Moïse Chokwe aux législatives de 2011 est à mettre à l’actif de l’ancien Gouverneur en complicité avec l’ancien Président de la CENI, le Révérend Ngoie Mulunda.


Comme l’amnésie semble le quotidien du Congolais qui acclame son ancien bourreau, tout le monde ne loue que les largesses de l’ancien Gouverneur et Président de l’Ensemble dont l’origine de la fortune a été détaillée dans les Lettres Ouvertes au Gouverneur du Katanga, rédigées par le plus courageux des Bâtonniers de la RDC, Jean Claude Muyambo Kyassa. Des lettres qui ont valu la prison au Bâtonnier lorsque son ancien client est allé chercher Monsieur Stoupis en Grèce pour le traduire en justice. Jean Claude Muyambo a risqué la mort lorsque les mercenaires de l’ancien Gouverneur sont descendus pour incendier sa résidence avec tous les véhicules, sa chaine de radio et de télévision.

Sanctification

Depuis qu’il est arrivé dans l’Opposition, il a été sanctifié. Il ne peut être touché. Surtout pas, par Augustin Kabuya, Secrétaire Général Adjoint de l’UDPS, qui recadre que les mercenaires chargés d’insulter le Président de la République, Félix-Antoine Tshiseledi Tshilombo. Là, toutes les associations se lèvent pour demander au Président de la République de marquer la pause dans ses hautes charges en vue de recadrer son ancien SGA. On ne le demande même pas au Président ai de l’UDPS, l’honorable Jean-Marc Kabund-A-Kabund, mais plutôt au Chef de l’Etat.

C’est ici que les tous les militants de l’UDPS sont contents de l’attitude de leur Secrétaire Général Adjoint qui ne fait que son boulot de défendre le parti qui est au pouvoir aujourd’hui après 38 ans de lutte. Augustin Kabuya reste le meilleur de tous les défenseurs du Président Fatshi, dans la mesure où, il ne rate aucune occasion pour recadrer ceux qui ne connaissent pas son Président. Kabuya n’a pas été rendu Porte-Parole par FATSHI. Mais plutôt par le Sphinx Etienne Tshisekedi qui a apprécié à son juste titre, sa capacité communicationnelle de porter très haut, l’étendard de l’UDPS en des moments où ce parti n’avait pas assez de moyens.


Matondo Divengele

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.