Pour sa toute première plénière présidée : Jeannine Mabunda imprime sa marque!


02 May

Ponctualité, célérité et autorité dans la conduite des débats, telle peut être retenue comme la marque de Jeannine Mabunda qui a présidé ce jeudi 02 mai 2019, sa toute première séance plénière. Prévue à 13h00', la Présidente du Bureau définitif de l'Assemblée Nationale a fait son entrée à 13h29' dans la salle de Congrès, accompagnée de tous les autres membres du Bureau fraîchement élus.


Trois points ont été inscrits à l'ordre du jour: adoption de l'ordre du jour; communication du Bureau relative au processus de la mise en place des organes de l'Assemblée Nationale : les commissions permanentes, les groupes parlementaires et le Comité des Sages et enfin, la mise en place de la commission ad hoc en charge de l'élaboration de l'avant-projet du budget de l'Assemblée Nationale.

Pour la toute première séance plénière qu'elle préside, Jeanine Mabunda imprime déjà un rythme de ponctualité et de célérité à la chambre basse, souvent habituée à des plénières commençant 2 heures ou 3 heures après l'heure indiquée. Quant au fond des matières, les députés ont, au cours de cette plénière, calibré la mise en place des 10 commissions permanentes, des groupes parlementaires et du comité des Sages, conformément aux dispositions des articles 55, 56,57,58 et 59 du Règlement Intérieur.

Ainsi, les députés ont 5 jours pour se constituer en groupes parlementaires et transmettre les compositions, les statuts et règlements intérieurs de différents groupes au Bureau de l'Assemblée nationale. Au second point, la plénière a décidé de la mise en place d'une commission spéciale chargée d'élaborer l'avant-projet du budget de l'Assemblée nationale qui devra être envoyé au Gouvernement pour insertion dans la prochaine loi des finances, exercice 2020.


L'ordre du jour épuisé, quelques élus nationaux sont intervenus dans le cadre de la motion d'information dont l'honorable Jaynet Kavira sur le drame qui sévit dans le Nord-Kivu avec la fièvre à virus Ebola. Elle a sollicité la solidarité de toute la nation congolaise pour que l'on éradique cette maladie, qui dans 8 mois, a emporté plus de 1000 personnes. 

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.