Pour le détournement de leur 13ème mois par le Bureau Minaku, les agents de l'administration de l'Assemblée Nationale sabotent les travaux des élus !


06 Apr

Pour le détournement de leur 13ème mois par le Bureau Minaku, les agents de l'administration de l'Assemblée Nationale sabotent les travaux des élus !


D'abord le 30 mars 2019 à l'occasion de la clôture du mois de la femme au Parlement et puis ce jeudi 04 avril 2017, lors de la plénière de la publication du calendrier électoral, il a été interrompu la fourniture électrique au Palais du Peuple. Loin de croire qu'il s'est agi d'un fait du hasard dans un pays où le courant électrique n'est pas permanent. Que non. Un acte de sabotage créé à dessein pour revendiquer un droit. Le Bureau sortant de l'Assemblée Nationale conduit par Aubin Minaku aurait détourné les frais destinés au paiement des agents et cadres de l'administration de l'Assemblée Nationale. Voilà pourquoi ils ont ''coupé le courant'' comme manière de le réclamer auprès du Bureau provisoire dont les marges des manœuvres en termes des dépenses sont très limitées.


Est-ce le Bureau provisoire saura-t-il trouver des solutions durables à cette question? Impossible, surtout qu'au niveau du Ministère des finances, l'on signale cette dépense a été déjà effectuée.


Ce qui a poussé certains membres du FCC à menacer de ne pas voter un candidat de cette plateforme à la tête de l'Assemblée Nationale, si le choix tombait encore sur Aubin Minaku, jugé de glouton et de hautain vis-à-vis des sociétaires de l'ancienne Majorité Présidentielle dont il a été Secrétaire Général. 


Ce qui justifie le choix porté sur Jeanine Mabunda pour départager le combat des combats, s'il faut emprunter l'expression de notre confrère Scooprdc.net.

Ce que la gestion de Minaku a été catastrophique s'il faut considérer que même l'argent des assistants parlementaires aussi que celui des agents de l'administration publique a été détourné...

Nicole Kakese

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.