Plaidant pour le partage du pouvoir avec Bemba et Katumbi par Félix-Antoine Tshisekedi : Mgr Fridolin Ambongo s’affiche Lamuka


29 Mar

Plaidant pour le partage du pouvoir avec Bemba et Katumbi par Félix-Antoine Tshisekedi :

Mgr Fridolin Ambongo s’affiche Lamuka


C’était la fibre tribale qui parlait sous la soutane du successeur de l’Archevêque de Kinshasa, lui aussi conduit par la haine qu’il voue contre la famille d’Etienne Tshisekedi wa Mulumba. Aujourd’hui, les masques sont tombés. Mgr Fridolin Ambongo a montré pour qui il roulait. Retour de Jean de Jean Pierre Bemba et sa réintégration dans les institutions en dépit de tous les crimes qui pèsent contre lui dont plus de 200 morts lors des affrontements du 23 au 24 mars 2007, les massacres à grande échelle dans l’ex province Orientale où beaucoup de gens ont été tués dans un affrontement entre les pro Rwanda et les pro Ouganda conduits par Jean-Pierre Bemba Gombo.

En effet, revenant des Etats-Unis d’Amérique, l’Archevêque de Kinshasa, Fridolin Ambongo a accordé une interview au journal parisien, La Croix.

Le successeur de Monsengwo conseille à l’actuel Chef de l’Etat congolais de ne pas se séparer d’avec ses anciens compagnons, qui sont restés dans l’Opposition.

“Il ne faut pas qu’il se sépare de ceux avec qui il a toujours milité  : Moïse Katumbi, Jean-Pierre Bemba et, bien sûr, Martin Fayulu. Ils sont des opposants historiques et des personnages clé de la vie politique au Congo”, a-t-il suggéré avant de préciser : ‘’S’il trouve les mécanismes pour les associer à son exercice du pouvoir, il gagnera en crédibilité”, a rajouté le préalat catholique.

Toutefois, l’ancien prélat de Bikoro trouve que le jeu est risqué… “S’il [Félix Tshisekedi ] penche trop du côté du peuple, Kabila risque de ne pas le laisser faire. C’est le sens de mon appel à la communauté internationale, et en particulier aux États-Unis et à la France. Il faut aider Félix Tshisekedi en affaiblissant Kabila mais aussi en offrant une protection au nouveau Président”, explique l’ancien évêque de Mbandaka-Bikoro.


Là où l’intelligence du prélat catholique qui s’est opposé au pouvoir de Félix-Antoine Tshisekedi dont les vrais résultats lui ont été montrés aux USA, c’est lorsque l’on ne sait pas quels sont les mécanismes qui peuvent permettre à Félix-Antoine Tshisekedi de récupérer Bemba, Fayulub et Katumbi. Lors de la conférence de presse du samedi dernier, le patron du MLC s’est déclaré opposé au nouveau pouvoir.

Finalement, Ambongo s’est ainsi affiché comme Lamuka dans la manière de plaider pour le cas des Opposants alors que la majorité parlementaire est acquise au Front Commun pour le Congo.

Ce qui a poussé le candidat malheureux à l’élection des Gouverneurs et Vice-gouverneurs de la ville de Kinshasa en 2007 du fait de Fayulu qui a avait opéré un choix tribal. Adam Bombole a écrit sur son compte Twitter :’’Le Président Fatshi a suffisamment tendu sa main aux patriotes dont parle Mgr Ambongo. Certains l’ont refusée ; car sale. D’après eux, d’autres l’ont accepté timidement. Lui demander de leur accorder une attention spéciale équivaut à l’obliger à se tirer une balle dans le pied’’, a-t-il déclaré.

A son tour, Gaby Kuba, analyste politique et journaliste spécialisé dans le secteur minier a publié une tribune largement répandue dans les réseaux sociaux où il trouve ce que recherchait la CENCO à travers son combat pour la vérité des urnes. A ce propos Gaby Kuba écrit : ‘’ MGR AMBONGO PLAIDE POUR LE PARTAGE DU GÂTEAU. C'est ça la vérité des urnes réclamée par une frange de l'église catholique, mieux, quelques prêtres ?’’ S’est interrogé avant de se demander :’’Voulons-nous vraiment sortir du bourbier avec la sempiternelle question du partage équitable et équilibré du pouvoir qui refait surface? Qu'a-t-elle produit comme résultats dans le passé ? Dans cette optique, où serait le changement lorsqu'on doit reprendre les mêmes pour gouverner ? Autant, on s'insurge contre le retour ou le maintien de la ''kabilie'' au pouvoir, autant on doit avoir la même attitude vis-à-vis de Lamuka. C'est ce que vous appelez ''équanimité'' non, cher clergé ? Vous nous prêchez que ''tous ont péché et sont sont privés de la gloire du Seigneur''. Soyons justes pour tout le monde. Si l'église est réellement neutre et au milieu du village qu'elle nous présente des ''saints'' et des hommes nouveaux au sein de Lamuka qui devront travailler avec Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo pour le bien du Congo’’.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.