Par son communiqué de presse, Kalev Mutond brise le devoir de réserve !


09 May

En quittant les charges d'un chef des renseignements, un flic est tenu par le devoir de réserve. Puisqu'il garde par devers lui de grands secrets d'Etat. Il doit se garder de s'afficher en public ou d'exposer ce qu'il détient comme secrets. Son prédécesseur, monsieur  Ndaruwezi l'avait fait, non seulement pour ne pas l'étouffer, mais parce qu'ayant l'âme d'Etat. Que non. L'ancien Administrateur Général de l'Agence Nationale des renseignements vient de briser son silence et casser son devoir de réserve qui devrait le caractériser. C'est par son communiqué de presse, rendu public hier 08 mai 2019 que l'ancien Administrateur balance ceux qu'il appelle ses anciens camarades. Sensé avoir servi la nation, Kalev Mutond s'affiche un flic personnel de l'ancien Président Joseph Kabila et de sa famille politique à qui il a réitéré sa fidélité et son allégeance. Il démontre bien qu'il était un politicien plutôt qu'un administratif. Ce qui confirme la thèse d'une opinion qui le considère comme tortionnaire national de ses compatriotes pour protéger le pouvoir de Joseph Kabila. Dans ce communiqué, l'homme accuse ses camarades de traîtres et de haineux. Quelle est l'opportunité d'une pareille action, si ce n'est une flatterie de mauvais goût, s'est interrogé un agent des renseignements sous couvert de l'anonymat ? S'il a des choses qu'il reproche à ses camarades, il n'avait qu'à faire un bulletin d'information à son patron au lieu de faire cette sortie médiatique mal appoint, conseille la même source. 

Ci-dessous le communiqué de presse.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.