Nord-Kivu : Un journaliste enlevé par des hommes armés qui exigent une rançon


01 Sep

Selon divers témoignages recueillis par JED, Emmanuel Tusenge Sebazungu, directeur de la Radio Umudiho FM, une station émettant à Rutshuru a été kidnappé, en plein jour du dimanche 26 Août 2018, sur l’axe routier compris entre les villages Gakoro et Jomba par un groupe d’hommes armés.

Conduit par son frère sur une moto, le journaliste revenait d’un reportage au moment où il était tombé dans cette embuscade. Le frère d’Emmanuel Tusenge a été violemment battu et abandonné dans un état critique avant que les ravisseurs n’amènent de force le journaliste dans la forêt en laissant la moto sur la route.

Contacté par JED, un journaliste local a affirmé que les ravisseurs ont appelé, dans la matinée du mardi 28 août 2018, un membre de la famille d’Emmanuel Tusenge à qui ils ont demandé une rançon avant de pouvoir libérer le journaliste. « Sans vouloir se présenter et donner la raison de cet enlèvement, les ravisseurs ont utilisé le téléphone d’Emmanuel Tusenge en précisant qu’il est bel et bien vivant et qu’ils n’ont besoin que de l’argent avant de le relâcher ».

Journaliste en danger (JED) demande instamment aux autorités politiques et militaires de la province du Nord-Kivu de tout mettre en œuvre pour obtenir la libération du journaliste et de mettre ses ravisseurs hors d’état de nuire.

Kilolo

Je viens de lire sur le site de la Radio OKAPI une interview que mon aîné KILOLO MUSAMBA Aimé a accordée à cette chaîne onusienne et au cours de laquelle interview, l’interviewé a clairement affirmé qu’il n’est candidat à aucun scrutin en cours.
Puis, il a aussi précisé de passage que sa non participation au processus électoral en cours, est un choix qu’il a opéré car, il ne voulait pas faire l’objet des polémiques au regard de sa procédure judiciaire en participation criminelle avec le Sénateur Jean-Pierre BEMBA et cie., devant la Cour pénale internationale et qui, le rendrait aussi inéligible.

Cependant, je suis surpris de constater que sur les listes des candidats députés provinciaux telles que publiées par la Commission électorale nationale indépendante, son nom (KILOLO MUSAMBA Aimé, né à Kinshasa, le 01 Janvier 1972 et titulaire de la carte d’électeur numéro 22925776618) est bel et bien le premier suppléant du candidat numéro 156 dans la circonscription électorale de Lubumbashi.
Certes, son père aussi, (KILOLO MUSAMBA LUBEMBA Bonaventure) est candidat député national mais, dans la circonscription électorale de Malemba-Nkulu et entre les deux personnes (Père et Fils KILOLO), les différences d’identités y apparaissent à l’œil nu tant sur les dates de naissances, prénoms, post-noms et surtout sur les numéros de leurs cartes d’électeurs.

Puis, dans le site web de la Cour pénale internationale, mon aîné KILOLO MUSAMBA Aimé est présenté comme un sujet belge et non congolais à moins qu’il nous présente aujourd’hui un valide acte attestant son recouvrement de la nationalité congolaise.
Eu égard de ce qui précède, je souhaiterais que mon aîné KILOLO MUSAMBA Aimé nous revienne encore une fois de plus pour nous apporter amples détails sur sa participation dans les scrutins en cours parce que légalement parlant, les dispositions de l’article 10 de la loi électorale relatives aux causes d’inéligibilité et, sur base desquelles dispositions légales, la candidature du Sénateur Jean-Pierre BEMBA était provisoirement déclarée irrecevable par la CENI à l’élection présidentielle; s’appliquent à tous les scrutins en cours tant aux candidats députés titulaires qu’à leurs suppléants.

Bin Useni

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.