Moïse Katumbi promet de rencontrer Félix-Antoine le jour


22 May

C'est à bâtons rompus que l'ancien Gouverneur du Katanga, Coordonnateur de la coalition Lamuka s'est livré aux questions des journalistes venus de tous les horizons : Kinshasa, Kolwezi, Likasi...

Au cours de cet entretien, le patron de Lamuka a promis de rencontrer avec les autres leaders, à savoir, Bemba et Fayulu, le Président de la République. Sur la table, l'Opposition républicaine va mettre sa vision des choses avant de proposer les pistes des solutions. Katumbi refuse ainsi de faire l'Opposition radicale. Il sera un Opposant qui encouragera et félicitera ce qui marche et critiquera ce qui ne va pas, a-t-il déclaré.

Mais à la question de savoir s'il peut participer au Gouvernement Tshisekedi, le patron de Lamuka dit niet. Il n'est pas quemandeur. L'Udps s'est battue pendant plus de 30 ans, ses militants et militantes méritent de participer dans la gestion de la chose publique. 

Il n'est donc pas question d'aller encombrer les membres de l'UDPS ou du Cach. 


A ce propos, Moïse Katumbi a déclaré sa vision de la politique en RDC. Elle se résume en ''progrès et paix''. Il est venu se battre pour engager le pays sur la voie du progrès. Pour cela, il n'a pas besoin d'être au Gouvernement, a-t-il précisé.


''Lorsque Joseph Kabila parle de vous, il rougit de rage. Il vous traite de tous les maux dont celui d'un traître comme Judas Iscariot. Ce qui traduit qu'il y a anguilles sous roche. D'aucuns disent que vous avez roulé Joseph Kabila dans une affaire de beaucoup de sou. Qu'est-ce que vous avez en particulier avec Joseph Kabila parce que votre affaire paraît personnelle qu'une affaire d'État ?". C'est la question d'une consœur. Moïse Katumbi sourit et se laisse emballer dans un rire qui allait prendre d'autres allures. Il déclare n'avoir aucun problème avec Joseph Kabila. Kabila était Chef de l'État. Si j'avais un problème de vol d'argent, pourquoi ne m'a-t-il pas déféré devant les cours et tribunaux ?" S'est-il interrogé avant de conclure que peut-être dans un rêve ou avant qu'il ne fut né, il aurait volé l'argent de Kabila. 


Sa richesse, a-t-il renchéri, vient du commerce des poissons qui étaient livrés à Kinshasa, à travers le Magasin du peuple dont certains Kinois se souviennent, a fait remarquer Katumbi avant de mettre en garde:"Qu'on ne me pousse pas à éventrer le boa''. C'est l'Etat congolais qui me doit. 


En ce qui concerne la raison de ses pépins avec le régime Kabila, Katumbi indique que c'est sa popularité et son bilan qui ont fabriqué beaucoup de jaloux. En arrivant à la tête du Gouvernement provincial, Katumbi dit s'être fait entourer des femmes et hommes très intelligents que lui. Ils l'ont aidé à concevoir un plan de développement dont les résultats sont palpables. Notamment avec la construction des infrastructures, route Kolwezi-Likasi qui était en terre battue, l'électrification d'un village, Kasaji: un projet qui date du temps de Mobutu, la construction d'un stade synthétique à Kolwezi, d'un grand pont sur le fleuve Lualaba long de 735 m. Avant lui, a-t-il poursuivi, les véhicules faisaient trop de temps pour traverser par le bac sur le fleuve Lualaba. 

Aujourd'hui, sa popularité n'est plus à démontrer. Il peut arriver dans chaque coin de la RDC sans avoir mobiliser pour voir les foules accourir pour le rencontrer. 


Politicien à la tête d'un club de football, TP Mazembe, Moïse Katumbi dit y réfléchir. Il va bientôt inviter les supporters de l'équipe qui en sont propriétaires de lui dire s'il doit quitter la tête du TP Mazembe ou pas, sans ignorer que cette équipe est une société.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.