Lamuka : L'embarras est évident, Mafa un OVNI ? Avant Bruxelles = Après Bruxelles?


25 Mar

Lamuka :

L'embarras est évident, Mafa un OVNI ? Avant Bruxelles = Après Bruxelles?


Une analyse de Toussaint Mika, Président de l'asbl Soki Oyebi Kin Bien


Manifestement, le doute transpire après la réunion de la plateforme -coalition dans la Capitale belge. Le communiqué final des travaux contient des termes génériques au contenu brumeux en ce qui concerne la suite à donner au combat. Les leaders, exit Mafa, paraissent subir le cours des événements et ne dégagent que des intentions dans la recherche du pouvoir perdu. Kyungu, le sage du groupe, s'est barré en se fendant en déclarations pro régime pendant que Lumbi, le vice sage, a rejoint furtivement les institutions via les sénatoriales. Sur le plan stratégique, ça s'appelle la démobilisation des masses de l'Est et du Sud vu la position des précités. Quant aux leaders, MCK a normalisé ses rapports avec Fatshi et retiré, lui et ses lieutenants, les passeports. Malin, il est moins bavard que d'hab pour espérer une rentrée en douce avant d'envisager de plonger dans la bataille 2023. JPBG semble dégoûté : entre la recherche des solutions financières after CPI et le bouleversement du paysage politique interne, sa marge de manoeuvres est très rétrécie. Que valent Muzito et Matungulu politiquement si ce ne sont que des intervenants médiatiques ponctuels? Seul Mafa reste debout. Mais pour combien de temps encore ? Le soulèvement populaire envisagé est un rêve venu du Vénézuela lointain et sa tropicalisation est difficile à mettre en œuvre . Les 100 jours de Fatshi commencent à marquer les esprits. En interne comme en externe cependant, "Se yeee", danseur sans concurrent, au pas rythmé et mécanique à l'image de son regretté cousin King Kester d'heureuse mémoire, devient sans conteste le Patron de l'opposition, poste laissé vacant par Fatshi. Et il pèse. Désormais. Lamuka, incapable de se muer en force politique, vient d'assister  apparemment à sa propre oraison funèbre. Resigné. Face au couple FCC-CACH qui a connu des incidents nuptiaux mineurs en se consolidant via la sortie annoncée du Gouvernement, la coalition de l'étranger disparaîtra ... Sa troisième réunion non formellement fixée devient hypothétique. Les multiples déclarations contradictoires en amont de cette rencontre ont eu raison de l'efficacité du combat, miné par l'éternelle "qualité" du politique congolais : le repositionnement ! Par ailleurs au moment où on assiste à une présence médiatique quasiment quotidienne dans le camp MCK de mon ami et frère Francis Kalombo, on note la baisse du régime- tweet de l'impressionnant Olivier Kamitatu, champion toutes catégories en "verbes" ! Signe des temps ? Maître Lwarhiba spécialiste de la maison est sans doute mieux informé que nous Soki Oyebi Kin Bien ... Ils avaient dit qu'il faut komesana ? On dirait bameseni !

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.