Interpellation de Lambert Mende : Lorsque l’amnésie rattrape la Kabilie !


28 May


Lambert Mende Omalanga a été interpellé. A la base, l’affaire du diamant de Sankuru gardé par devers lui en violation de toutes les dispositions réglementaires et légales en la matière. En principe, il devrait être jugé en flagrance compte tenu des faits graves lui reprochés. Les immunités en pareilles circonstances ne peuvent être évoquées. Mais la tricherie et la fraude qui caractérisent la Kabilie ont fait que le diamant qui a été testé depuis la province de Sankuru soit transformé en une simple pierre.

Un homme, qui qu’il soit, ne peut garder par devers lui, une telle matière précieuse.

Ce qui constitue une infraction pour laquelle, il devrait être jugé en flagrance et l’on comprend pourquoi, il se bat pour être élu seul Gouverneur de la province du Sankuru.


La Kabilie a très vite oublié les Députés qui ont été arrêtés, jugés et condamnés sans avoir tenu compte de leurs immunités. Certains notables ont été arrêtés, torturés comme des malfrats pendant que Lambert Mende se croit beaucoup digne qu’un vendeur des poulets.

Martin Mukonkole, Adolphe Onusumba, Nzangi, Jean-Bertrand Ewanga, Franck Diongo, Diomi Ndongala, Zacharie Badiengila, alias Ne Mwanda Nsemi, tous députés jouissant de leurs immunités ont été arrêtés en plein exercice de leur mandat jugés et condamnés, bien sûr en dehors de Ne Mwanda Nsemi qui s’était évadé…


Jean-Claude Muyambo, Bruno Tshibala et tant d’autres Opposants ont été interpellés de quelle manière ?

Or, le Code minier interdit la détention à la maison d'une pierre précieuse. C’est ici que l’on en appelle à la diligence du Procureur Général près la Cour de Cassation qui devrait ouvrir en toute urgence un dossier contre Mende pour détention illégale de cette pierre. A ce propos, il devrait solliciter la levée des immunités de Lambert Mende pour qu’il soit traduit devant les cours et tribunaux afin de répondre de ses actes.


Ne pas le faire, c'est pérenniser l'impunité et créer une jurisprudence à exploiter plus tard.



Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.