Initiateur de la proposition de loi sur la création de l’ANLC: La loi Lokondo soumise aux observations du Gouvernement


09 Oct

Henri-Thomas Lokondo candidat 1er vice-président face au candidat MP avec l'accord du President Kabila


La proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement de l’Agence nationale de lutte contre la corruption, initiée par l’Honorable Henri Thomas Lokondo Yoka vient d’être transmise par l’Honorable Présidente de l’Assemblée nationale au Gouvernement, pour éventuelles observations, avant de la soumettre à la délibération des élus nationaux en plénière. L’élu de Mbandaka, à l’Equateur n’est pas à sa première initiative. A la deuxième législature 2011-2018, il a été Auteur de la proposition de loi portant création, organisation et fonctionnement du Conseil Economique et Social, CES en sigle.   


Henri Thomas Lokondo Yoka. Ce nom dans la sphère politique congolaise marque positivement de plus en plus les esprits non seulement des parlementaires, également des congolais dans son ensemble. C’est l’un, si pas le meilleur député national, plus prolifique à l’Assemblée nationale par ses analyses, ses observations et ses initiatives parlementaires. Doté d’une moralité exemplaire et d’une intelligence hors pair, Henri Thomas Lokondo lors de la deuxième législature 2011-2018 a été Auteur de la proposition de loi organique portant création, organisation et fonctionnement du Conseil Economique et Social, CES en sigle.


Sans surprise aux habitués du Palais du Peuple dans cette dynamique politique, l’élu de Mbandaka, dans l’Equateur sait le pourquoi ses électeurs renouvèlent son mandat à l’Assemblée nationale. Il représente valablement ses élus par le travail de parlementaire. D’où, il a initié la proposition de loi organique portant création, organisation et fonctionnement de l’Agence Nationale de lutte contre la Corruption.


La Rédaction de la Base des Patriotes a été honorée par ce digne parlementaire le jeudi 03 Octobre courant, à 20h01’ lui transmettant la lettre de transmission de la proposition de loi au Premier Ministre, Chef du Gouvernement Sylvestre Ilunga Ilunkamba, n°Réf /RDC/AN/CP/JML/CM/KW/10/343/2019, sous la signature de l’honorable Jeanine Mabunda Lioko, Présidente de l’Assemblée nationale. Ce dernière s’est faite le devoir de transmettre la proposition pour observations éventuelles du Gouvernement de ladite Proposition de loi, conformément à l’article 130 de la Constitution qui stipule « L’initiative des lois appartient concurremment au Gouvernement, à chaque député et à chaque sénateur…Les propositions de loi sont, avant délibération et adoption, notifiées pour information au Gouvernement qui adresse, dans les 15 jours suivant leur transmission, ses observations éventuelles au Bureau de l’une ou l’autre chambre. Passé ce délai, ces propositions de loi sont mises en délibération ».


Ce devoir parlementaire a été accompli par l’Honorable Présidente de l’Assemblée nationale. Jusqu’au 18 octobre, Henri Thomas Lokondo Yoka attend les observations éventuelles de sa proposition de loi, d’une part qui raconte les aspirations de l’actuelle Chef de l’Etat Félix Antoine Tshilombo Tshisekedi qui a fait de la lutte contre la corruption, la lutte contre les antivaleurs, la concussion et enrichissement illicite son cheval de bataille de son quinquennat.


Cependant, le Chef de l’Etat doit compter avec l’accompagnement parlementaire des véritables élus à l’occurrence Henri Thomas Lokondo, pour ce quinquennat.


PRRM    

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.