Du kuluna à l'Assemblée Nationale : Le Député Nawej fait rater une plénière pourtant bien commencée !


15 Apr

Du kuluna à l'Assemblée Nationale :

Le Député Nawej fait rater une plénière pourtant bien commencée !


C'est du banditisme qui a été observé ce lundi 15 avril 2019 au Palais du Peuple. La plénière a bien commencé. Elle n'avait qu'un seul point à l'ordre du jour:"Communication du Bureau provisoire''. Celle-ci a consisté à démontrer qu'il n'y a pas eu consensus entre la Majorité Parlementaire et son opposition autour du partage des postes au sein du Bureau définitif. 


Pour cela, le Président du Bureau provisoire a annoncé la mise en place d'une commission spéciale chargée de procéder à la vérification de la conformité des dossiers des députés nationaux élus de Beni, Butembo au Nord-Kivu et Yumbi dans la Province du Mai-Ndombe.


Sur ce, le Président du Bureau a demandé au Rapporteur de l'Assemblée Nationale, le 1er Secrétaire, de procéder à la lecture de la communication du Bureau qui n'a été que le calendrier électoral.


Le Député Nawej Mundele sollicite la parole pour une motion de procédure. Le Président ne veut pas perdre du temps. Il refuse. Nawej s'impose agressivement, agissant comme un Kuluna. Il avance vers le Rapporteur dont il n'a aucun respect et lui refuse de faire la lecture de la communication. Il interrompt en toute impolitesse le Rapporteur.


Le Président suspend la séance. Après quelques tractations, la plénière reprend. Le Président cède aux intimidations du FCC. Il accorde la parole au député Nawej Mundele. 


L'Opposition aussi s'y oppose. On est à un pas de la bagarre lorsque le Président suspend la séance. 


Les réactions vont dans tous les sens:"Le chaos s'installe. Personne ne déniche personne. Le pays est dirigé par des voyousn'', cède un Député de l'opposition qui ne peut supporter cette attitude.

l'Assemblée Nationale donne l'image d'une direction chaotique.

JCN.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.