Doléances des Assistants parlementaires : Jean-Marc Kabund sensible


23 Sep

L’article 108 du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, Troisième Législature stipule : ‘’Le Député National, autre que les membres du Bureau de l’Assemblée Nationale, a droit à un Assistant Parlementaire choisi par lui pour l’aider dans son travail. Toutefois, si le budget de l’Assemblée Nationale le permet, le Député National pourrait avoir droit à un deuxième Assistant. L’Assistant Parlementaire fait partie du Personnel politique. Il a droit à une rémunération et aux avantages fixés par décision du Bureau de l’Assemblée Nationale ? L’Assistant Parlementaire est nommé aussitôt après l’installation du Bureau définitif, et le cas échéant, relevé de ses fonctions par décision du Président de l’Assemblée Nationale sur proposition du Député de qui il dépend’’.  

Cette pertinente disposition du Règlement intérieur de l’Assemblée Nationale souffre depuis l’installation du Bureau Mabunda le 24 avril 2019. Les Assistants parlementaires n’ont jamais été nommés. Pour connaître leur première rémunération en début du mois de juillet, ils étaient obligés de courir dans les couloirs du Palais du Peuple aux prises avec les éléments de sécurité pour faire entendre leurs voix. Surtout que beaucoup d’entre eux sont venus avec leurs Députés de l’intérieur et sont abandonnés à leur triste sort à Kinshasa, la capitale. La rémunération devenue régulière, les Assistants continuent à courir derrière le Bureau de l’Assemblée Nationale pour leurs arriérés des mois de février, mars, avril et mai dont certaines langues affirment avoir été détournés par le Bureau provisoire. A peine, ils ont failli encore être bluffé en rapport avec la prime de la session extraordinaire, n’eût-été la souplesse du 1er Vice-président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Jean-Marc Kabund-A-Kabund, pendant qu’il assumait l’intérim de l’honorable Jeannine Mabunda.

Ayant trouvé une oreille attentive au sein du Bureau de la Chambre basse, le Comité provisoire du Collectif des Assistants parlementaires de la Troisième Législature, conduit par Me Lyna Odia Tshibangu a été reçu ce jeudi 19 septembre 2019 par l’honorable 1er Vice-président pour présenter une fois de plus les doléances des Assistants parlementaires. En bon père de famille et dans le strict respect de la politique d’un Parlement de proximité avec la population instaurée par l’honorable Présidente Jeannine Mabunda, Jean-Marc Kabund-A-Kabund a écouté toutes ces doléances et promis de les porter au Bureau. D’ores et déjà, il a rassuré au Comité des Assistants parlementaires que le Bureau de l’Assemblée Nationale s’est déjà attelé à la nomination. Mais il est buté au retard de certains Députés qui n’ont pas encore envoyé les noms de leurs Assistants parlementaires. Certains Députés auraient recommandé plus des deux noms de leurs Assistants parlementaires. En rapport avec la paie du mois de mai, les sources du Cabinet de l’honorable Présidente, ont confié à la délégation que l’argent aurait été décaissé. Est-ce qu’il serait détourné comme cela a failli l’être pour la prime de la session extraordinaire ? Wait and see, disent les Anglais.

Ambongo chez Kabund

Le jour suivant, soit le vendredi 20 septembre 2019, l’honorable Jean-Marc Kabund, Premier Vice-président de l’Assemblée Nationale, a échangé avec le désormais futur Cardinal, Mgr Fridolin Ambongo.

"Nous avons eu des échanges très fructueux. J'ai tenu, de vives voix, à lui présenter mes sincères félicitations pour sa création en tant que Cardinal par le Pape", a déclaré Jean-Marc Kabund à l'issue de cette rencontre.

Au cours de cet entretien, plusieurs questions ont été abordées dont celles liées à la politique et au social. Jean-Marc Kabund et Mgr Fridolin Ambango ont également parlé de la gratuité de l'éducation de base ainsi que de la bonne gouvernance. De son côté, le Cardinal a souhaité que la population bénéficie de grandes actions gouvernementales. Il a dévoilé le rôle que devra jouer l'église dans la gestion actuelle du pays. Le Cardinal Ambongo a promis de se disponibiliser pour que ces échanges soient réguliers. Il a promis aussi de demeurer l'homme qu'il a toujours été… au service de tout le monde.


Fadi Ndembu

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.