Députés validés et invalidés par la Cour Constitutionnelle : Le Bureau Mabunda sensible à leurs malheurs!


21 Aug

Ils sont une trentaine, les Députés qui ont été validés par la Cour Constitutionnelle et invalidés à la suite de la correction des erreurs matérielles par la Chambre spéciale instituée à cet effet. Ils ont sollicité et obtenu une audience auprès du Bureau définitif de l'Assemblée nationale que dirige l'honorable Jeanine Mabunda. La rencontre a eu lieu dans la salle de banquet du Palais du peuple ce mercredi 21 août 2019. Sous la direction de l'honorable Jeannine Mabunda, Présidente de l'Assemblée Nationale, le Porte-parole des députés invalidés a posé le problème sous ses aspects juridiques. En réaction, l'honorable Jeannine Mabunda a accordé d'abord la parole au Premier Vice-président de l'Assemblée nationale, l'honorable Jean-Marc Kabund-A-Kabund. En politique, le numéro 2 de la Chambre basse a invité ceux qui allaient être ses collègues de ne pas tomber dans le juridisme. Le bureau définitif étant assis sur la légalité qui établit la séparation des pouvoirs. Eux, ils ne peuvent que garder l'option du dialogue à travers l'aspect politique pour recevoir ces candidats députés malheureux. Ce dialogue, a poursuivi Kabund-A-Kabund, ouvre les brèches sur des solutions politique et économique. Ils ne peuvent rien faire en dehors des brèches politiques, a-t-il renchéri, avant de remettre le micro à l'honorable Présidente Mabunda qui a abordé dans le même sens. En humain, Jeanine Mabunda s'est montrée très sensible face aux obstacles rencontrés par ces candidats députés nationaux dans le processus électoral. Elle leur a rassuré de son ouverture pour trouver des solutions économique et politique à leur cas. Son bureau ne va valider les pouvoirs que ceux des Députés dont la liste lui a été transmise par la Cour Constitutionnelle à travers ses arrêts définitifs. Sa chambre n'a aucune compétence pour connaître du sort des députés validés et invalidés par la Chambre spéciale de la Cour Constitutionnelle. 

Toutefois, avec son parti où regroupement politique, elle va réfléchir comment trouver une solution à leurs problèmes. Elle leur a également indiqué qu'il n'y a pas qu'eux. Il y a aussi, les autres Députés dont les résultats ont été publiés par la Ceni, les pouvoirs validés par la Chambre basse et qui ont été invalidés définitivement par la Cour Constitutionnelle. A eux aussi, il faut trouver des moyens de regagner leurs bases. 


Ainsi, tout en promettant sa porte ouverte pour poursuivre le dialogue afin des trouver des solutions républicaines à leur situation, elle les a invités à la discipline et au calme. Elle a exhorté qu'ils s'abstiennent de la violence et de tout comportement qui peut perturber le climat de dialogue qui doit régner entre les parties.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.