Couteaux tirés entre le Président de l'Assemblée provinciale et le Gouverneur du Kasaï-Oriental: Les efforts de la hiérarchie de l'UDPS jetés en pâtures pour rien!


28 Aug

Il est inadmissible, inconcevable et difficile de comprendre que les autorités de la province d'origine du Président de la République soient à couteaux tirés au point de porter leurs conflits sur la place publique. 


C'est le moins que l'on puisse décrier au regard du comportement qu'affichent les animateurs de la seule province où l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, l'UDPS/Tshisekedi a le monopole du pouvoir tant au niveau de l'Exécutif que de l'Organe délibérant. 

Les deux animateurs de ces deux institutions provinciales ne s'entendent pas. Ils sont allés plus loin jusqu'à porter leurs sales draps sur la place publique. 

Ce qui n'a pas plus à la hiérarchie du parti qui a tenté de réconcilier les parties en conflits. Premier à être appelé par la hiérarchie du parti, le Chef de l'Exécutif provincial du Kasaï-Oriental. Il a suivi avec beaucoup de modestie les conseils qui lui ont été prodigués. Il lui a été demandé de se déplacer pour Kinshasa en vue d'être réconcilié avec son Président de l'Assemblée provinciale.

Ason tour appelé, le Président de l'Organe délibérant n'a pas pris le téléphone. L'unique fois qu'il prend, c'est pour enregistrer la communication avec la hiérarchie du parti. Plus grave, cette communication entre deux responsables a été portée sur la place publique à travers les réseaux sociaux. Une irresponsabilité qui ne peut être tolérée à ce niveau. Voilà pourquoi, il a été demandé au Chef de l'Exécutif de l'UDPS, de contacter les deux animateurs des institutions provinciales. 1, le Gouverneur Maweja. Lui, a pris le téléphone sans problèmes. Encore autour du Président de l'Assemblée provinciale que s'est posé le problème. D'abord, c'est son garde du corps qui répond pour dire que son chef est à l'église. Ensuite, la hiérarchie du parti va se rabattre sur le Vice-président qui va également procéder à l'enregistrement de la Communication qui n'avait qu'un même contenu que celui avec le Gouverneur. 

Aussi vite que cela pouvait paraître, cette communication a été aussi lancée sur la place publique dans les réseaux sociaux.


Et pourtant, le même député qui jette sa hiérarchie en pâtures a été reçu avec ses collègues avant la formation du Gouvernement provincial en vue d'accorder les violons. C'était au cours d'un repas de fraternité offert par la hiérarchie du parti dans un restaurant huppé de la commune de Limeté, comme peuvent témoigner les images ci-dessous. 


Le même député a été réconcilié avec le Gouverneur du Kasaï-Central, l'honorable Martin Kabuya par la même hiérarchie de l'UDPS. Comment autour d'un malentendu avec l'Exécutif du parti, le même député trouve l'occasion d'enregistrer la communication et la balancer dans les réseaux sociaux pour ridiculiser la hiérarchie du parti ? S'interroge un cadre de l'UDPS qui ne comprend pas cette manière des responsables des institutions de partager leurs conflits dans les réseaux sociaux. On sait toutefois qui amplifie ces diabolisations, celui-là même qui a jeté cette province dans le chaos durant les 12 dernières années ... Le député devrait savoir que tout est entrepris pour salir le mandat de Félix-Antoine Tshisekedi à travers l'amplification de ces malentendus dans les réseaux sociaux. A moins que ces députés ne sachent pas ce qu'ils doivent faire ou qui ils veulent servir, a déploré la même source avant d'indiquer que la peur de beaucoup aujourd'hui, est qu'à l'instar de l'ex Kasaï-Occidental ou l'ex Grand Équateur, que Kasaï-Oriental bascule dans la mouvance kabiliste avec pareils comportements, craint le même cadre.


Rappelons que le député provincial Mwamba Yves de l’UDPS/Tshisekedi a été élu Président du Bureau de l’Assemblée provinciale du Kasaï-Oriental, Mfunyi Minanu Kizito du Rassemblement des Démocrates Tshisekedistes (RDT) comme Vice-président, tandis que le poste de Rapporteur a été confié au député Mukendi Konyi Kizito de RDT.

Le Front commun pour le Congo (RCC) occupe le poste de Rapporteur adjoint avec Mme Félicité Ngalula Tshibeta du regroupement Action alternative pour le bien-être (AAB) tandis que la questure est occupée par Mme Kalenga Kabongo Julie.

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.