Contrairement à ce qui s’est annoncé : Ramazani Shadari, mandataire et non dauphin !


20 Aug

La révélation est faite sur le mur Facebook très visité de Georges Chihasha. Ramazani Shadary Emmanuel, Secrétaire Permanent a été présenté hier comme le candidat de la Majorité au pouvoir. Faux, rétorque cet internaute qui donne comme sources, certaines indiscrétions de la CENI qui auraient confié que Ramazani Shadary n’a été que mandaté pour déposer la candidature de Joseph Kabila Kabange à sa propre succession. Cette candidature sera gardée secrète par Corneille Nangaa, jusqu’à sa validation par la Cour constitutionnelle.

Cette option a été levée pour éviter une réaction immédiate de la SADC et des Chefs d'État de la sous-région de Grands Lacs.

Bien plus, c’est pour désactiver les actions qui ont été programmées par le Comité Laïc de Coordination qui avait déjà annoncé la descente sur terrain dès ce jeudi 09 août 2018 au cas où le Chef de l’Etat Joseph Kabila déposait sa candidature.

Bien plus, lorsqu’il faut examiner des poids lourds de la famille politique du Président Kabila, Shadary a un poids mouche pour être désigné ou imposé comme dauphin du Président de la République. Ce serait la catastrophe et l’explosion du FCC. Le Secrétaire Permanent du PPRD n’a pas été mis sur aucune liste des sociétaires du FCC. Jusqu’il y a peu, Shadary battait campagne pour la candidature de Joseph Kabila, Président hier, aujourd’hui et demain.

C’est donc un mensonge grossier lorsque Lambert Mende, Porte parole du Gouvernement a annoncé hier : ‘’ Le président Kabila a tenu sa promesse et on vous l'avait bien dit’’, a-t-il déclaré avant d’indiquer : ‘’J’en viens maintenant à la conclusion des consultations que le Président Joseph Kabila Kabange, Autorité Morale du Front commun pour le Congo, a menées pour dégager un nom de l’oiseau rare qui va représenter notre famille politique à l’élection présidentielle, et derrière lequel nous allons tous nous aligner...’’, a débuté Lambert Mende

« Il s’agit du camarade Emmanuel Ramazani Shadary, Secrétaire Permanent du PPRD, né en 1960 à Kabambare, dans la province du Maniema, Secrétaire Général adjoint, puis actuellement Secrétaire Permanent du PPRD. Maintenant, vous me permettrez de ne pas déférer à notre pratique habituelle du jeu des questions et des réponses parce que je me dois à mon devoir de membre discipliné du Front commun pour le Congo d’aller accompagner monsieur Emmanuel Shadary à la Commission Electorale Nationale Indépendante où on va clôturer la réception des dossiers. Je vous remercie’’, a-t-il conclu.

L'oiseau rare qui va représenter notre famille politique à l'élection présidentielle

00:00

01:18

Emmanuel Ramazani Shadary est un fidèle du Président Kabila, il est le numéro deux du parti présidentiel derrière le Président de la République.

Les nouveaux statuts du parti adoptés cette année, ont créé un poste de Président du PPRD, qui n'existait pas. Un poste confié à Joseph Kabila, taillé sur mesure pour lui, et qui devrait lui permettre de continuer à garder la main. C'est un scénario similaire à celui qu'on avait observé en Angola au moment du passage de témoin entre Eduardo Dos Santos et João Lourenço, l'actuel Président.

Rappelons que l’Action Contre l’Impunité pour les Droits Humains ONG des droits de l’homme basée à Lubumbashi, avait appelé le lundi dernier le Président de la République à ne pas déposer sa candidature pour solliciter un troisième mandat. "La survie de la République Démocratique du Congo est liée au respect de la Constitution, des accords nationaux et des instruments internationaux", lit-on dans le communiqué rendu public ce 07 août 2018. L’Action Contre l’Impunité pour les Droits Humains, ACIDH, appelle le président sortant à sauver la République, qui est à demi-pas du chaos. L’un des meilleurs moyens de le faire, c’est de ne pas se présenter pour la troisième fois aux élections présidentielles de 2016 reportées au 23 décembre 2018. Et d’assurer des élections crédibles, transparentes, équitables et apaisées. S’adressant au Président de la République, le communiqué indique :’’L’ACIDH croit en votre grandeur d’esprit qui, nous l’espérons, vous empêchera de vous laisser entrainer par des profiteurs et opportunistes. Les générations actuelles et futures vous seront reconnaissantes si vous ignorez vos intérêts pour l’intérêt supérieur de la Nation’’, poursuit le communiqué qui cite l’article 69 qui fait du président de la République, le symbole de l’unité nationale lorsqu’il consacre : ‘’Le Président de la République est le Chef de l’Etat. Il représente la nation et est le symbole de l’unité nationale. Il veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics et des institutions ainsi que la continuité de l’Etat. Il est le garant de l’indépendance nationale, de l’intégrité du territoire, de la souveraineté nationale et du respect des traités et accords internationaux’’.

‘’La survie de notre patrimoine commun, la République Démocratique du Congo, dépend de la décision responsable que vous êtes tenu de prendre en fin de votre deuxième mandat constitutionnel. Demain se prépare aujourd’hui, disons-nous’’ conclut l’ACIDH

Anastaili Nku

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.