Composition du Cabinet du Président de la République : La diaspora servie à 90%


11 Mar

Composition du Cabinet du Président de la République :

La diaspora servie à 90%

Les consommateurs du gaz lacrymogène, les victimes de l’intolérance du régime Kabila qui ont perdu les membres des familles dans le combat pour l’alternance et le départ de Joseph Kabila n’ont pas tardé d’exprimer leur désarroi face à ce qui semble être une ingratitude dans le Chef de l’Etat qui n’a remercié que ses amis de la diaspora, en dépit de quelques membres importants qui lui sont restés intimes à ses côtés, également membres très proches de son bureau personnel et les rares fidèles de Vital Kamerhe qui a verrouillé les allées et les entrées chez le Chef de l’Etat. Au siège de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social, tous les espoirs se sont amenuisés en dépit de quelques espoirs que tentent de stimuler la nouvelle Direction du parti aux frustrés avec les prochaines nominations dans les différents Bureaux du Sénat, de l’Assemblée Nationale, des Assemblées provinciales et dans les Gouvernements provinciaux ou dans la territoriale. Une preuve qu’il est inutile de s’acharner contre les Balubas, lorsqu’on s’imagine que Félix-Antoine Tshisekedi a vécu le plus gros de son temps en Europe depuis le retour de leur relégation de Kabeya Kamwanga en 1980 pour la Belgique. Ont été rapprochés du Chef, ses très proches de la diaspora qui ne connaissent pas les balles réelles tirées dans la foule parla milice de Kabila et les gaz lacrymogènes. Ce qui commence à faire croire aux uns de l’emprise dont serait otage le Chef de l’Etat, non seulement du Président de l’UNC son partenaire ; mais aussi et surtout du camp Kabila qui a fait retarder la publication de ce Cabinet depuis un mois.

Si les choses vont dans ce sens, surtout que suivant PALU, UNC ou UDEMO dont les cabinets de leurs mandataires au Gouvernement étaient d’abord une affaire partisane, l’actuelle Direction de l’UDPS risque de fragiliser et ce, pour toujours le militantisme qui a caractérisé ce grand parti où l’on d  nombre des associations des estropiés, des aveugles, des veufs et veuves, des calcinés ou brûlés …victimes de la barbarie de l’armée de Mobutu ou de Kabila. Les mauvaises langues, habituées à la haine contre les Balubas du Kasaï, ont même déjà entrepris un macabre exercice de démontrer que le Cabinet de Tshisekedi n’est constitué que de ses frères, allant jusqu’à faire de Charles Kilosho, un Kasaien. Juste par haine et aversion contre les membres de sa communauté qui ne se reconnaissent même pas dans ce Cabinet du reste, équilibré, vu toutes les provinces qui y sont représentées.

Ci-dessous la composition

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.