Après les infox répandus sur les réseaux sociaux : Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya réchauffent la base!


18 Apr

Après les infox répandus sur les réseaux sociaux :

Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya réchauffent la base!

 

Trop, ç’en était trop. Il fallait que les responsables actuels de l’UDPS corrigent certaines hérésies que les réseaux sociaux répandent. Il s’agit des intox et de fausses informations qui circulent dans les réseaux sociaux de nature à nuire à la vie des privés. C’est le cas avec le Président ai de l’UDPS et du SGA, Messieurs Jean-Marc Kabund et Augustin Kabuya. Ils ont été donnés, le premier pour avoir créé son propre parti et le second d’avoir fui aux USA pour trouver l’asil.

Contrairement aux intox sortis de laboratoires des pourfendeurs de l'UDPS, la Présidence du parti est en parfaite communion avec sa base, ses militantes et ses militants. C'est ce qui justifie la descente comme à l'accoutumée du Président a.i. de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, Jean-Marc Kabund-A-Kabund à 16h de ce lundi

 

15 avril 2019. Une descente qui vient juste après sa participation à la plénière convoquée un peu plus tôt, soit à 14h00 par le Président du Bureau provisoire.

Dans la salle des congrès, c'est un homme vedette à qui chacun cherche à tendre la main pour une chaleureuse salutation ou de chaudes accolades.

La plénière a fait la durée d'un éclair. Elle a été suspendue suite à quelques désordres créés par certains députés.

Comme c'est le lundi, l'homme de terrain et de grands défis est allé à la permanence, siège du plus vieux parti de l'Opposition. Là, Jean-Marc Kabund-A-Kabund a trouvé des centaines de militants comme d'habitude. Il était ainsi obligé de chauffer sa base. Avant de monter dans son bureau, l'homme donné pour avoir créé son propre parti, s'est livré à échanger avec les militantes et militants de l'UDPS qu'il a rassurés des pourparlers en cours avec les partenaires du FCC.

Avant de répondre à plusieurs questions d'actualité auxquelles il a été soumis, le Président de l'UDPS a indiqué que les pourparlers sont dans une bonne direction. Il était difficile d'espérer quelque chose aux ''gouvernorales''. Toutefois, ceux qui ont été élus, quels que soient les procédés seront soumis au respect de la Constitution. On n'a rien perdu, a-t-il rassuré.

Au sujet de l'humiliation dont il serait victime de la part de Me AzariasRuberwa, Jean-Marc Kabund-A-Kabund a banalisé :"Me Ruberwa ne l'a pas fait de mauvaise foi. C'est sa phrase fétiche avec laquelle il me taquine depuis que nous sommes en négociations avec le FCC", a-t-il réagi avant de faire observer que même quand ils doivent l'attendre pendant quelques minutes, il ne manque pas de le provoquer:"Voici ce que donne le pouvoir. Nous sommes obligés de vous attendre, parce que c'est vous qui avez le pouvoir'', lui répète très souvent l’ancien diacre de la PPUNILU, Fr.

AzariasRuberwa, a-t-il indiqué.

En rapport avec sa candidature à l'Assemblée Nationale, au poste de 1erVice-président, Kabund-A-Kabund a demandé que l'on soit calme. Il va l'emporter. Il compte sur ses collègues députés aussi bien de la Majorité que de l'Opposition. Il attendait que le calendrier soit publié aujourd'hui pour voir dans quelle mesure déposer sa candidature qui ne sera que sur la liste de la coalition au pouvoir.

Le Secrétaire Général Adjoint de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, Monsieur Augustin Kabuya vient d'opérer son retour au pays après une fructueuse mission effectuée au pays de l'Oncle Sam. Cette mission qui consistait à réchauffer les cellules de base et les fédérations de l'UDPS dans ce grand pays de l'Amérique du Nord a coïncidé avec la toute première sortie du Président de la

 

République, Félix-Antoine TshisekediTshilombo. Ce qui a conduit à plusieurs supputations allant jusqu'aux imputations dommageables.

Après une fructueuse mission, il est rentré ce lundi par l'aéroport international de Ndjili. Il a été accueilli par une grande foule qui a été alertée pendant qu'il était en l'air.

Il a annoncé faire la restitution de sa mission au cours d'une matinée politique a été tenue au siège du parti. Ici, il a fixé les points que l’UDPS n’a jamais été vendue et que Kabund n’a jamais créé un nouveau parti. Il l’aurait fait avec la mort du Sphinx. Pourquoi le ferait-il aujourd’hui qu’il a conduit le parti à l’assaut final ? S’est interrogé Kabuya.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.