Après 27 jours à la tête du pays : Félix-Antoine Tshisekedi impose le changement !


22 Feb

Après 27 jours à la tête du pays :

Félix-Antoine Tshisekedi impose le changement !


24 janvier 2019-21 février 2019, Félix-Antoine Tshisekedi vient de totaliser 27 jours à la tête de la RDC. Des 27 jours qui augurent de profonds changements. Il suffit de lui laisser les mains libres pour exécuter son projet de société. Sans Cabinet politique en dehors de trois personnes nommées, Directeur de Cabinet, Directeur de Cabinet adjoint et Conseiller Spécial en matière de sécurité, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo a insufflé un nouveau vent qui inspire espoir.

Les changements palpables

Dans ce peu de temps, les meetings de l’Opposition se déroulent dans la paix, sans gaz lacrymogènes, pas de tirs à balles réelles ou de sommation et sans morts d’hommes. Et pourtant, les militants de l’Opposition restés dans Lamuka, se montrent très violents et très agressifs vis-à-vis de la police nationale congolaise. 

La RTNC s’est montrée très professionnelle en traitant les informations de tous les courants sociopolitiques en RDC. Il faut aussi saluer l’augmentation sensible des recettes du secteur de la télécommunication qui ont atteint les assignations annuelles de l’exercice passé en un mois. 

Les Etats étrangers observent une certaine considération vis-à-vis de la  RDC. Les tracasseries des agents de Bureau II, de l’ANR ou de la PNC ont sensiblement diminué. Tous les refugiés et exilés politiques cultivent l’envie de rentrer au pays. Les étrangers d’origine congolaise peuvent rentrer dans leur pays sans beaucoup de peines ou tracasseries. Félix-Antoine Tshisekedi a permis l’annulation d’un contrat léonin avec AGI, sans oublier qu’aujourd’hui, les agents et travailleurs des entreprises, voire les policiers peuvent revendiquer leurs droits sans être inquiété. Les agents de quelques entreprises dont les doléances ont été portées à la connaissance du Président de la République ont trouvé des solutions. Un officier supérieur, Général de grade a été radié ; tandis que l’officier de la police qui avait ordonné que l’on tire sur les étudiants de l’Unilu qui manifestaient a comparu devant la Cour militaire.

Aux Kulunas, Félix-Tshisekedi vient de donner la solution. Tous doivent être orientés vers les métiers à l’INPP où ils devront suivre une formation adéquate en vue de s’adapter.

Ci-dessous le compte-rendu du Conseil Supérieur de Sécurité qu’il a présidé.

La Rédaction

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.