Alors que ses collègues anciens Présidents organisent les conférences : Joseph Kabila se lance dans les villégiatures touristiques !


17 Jul

Bayibi nga bomwana (On m’a volé mon enfance), c’est tout ce que l’on peut croire de Joseph Kabila, ancien Président de la République dont les apparitions en relaxe, sur les motos ou dans les selfies avec quelques compatriotes, montrent qu’il n’était pas à sa place à la tête de la République Démocratique du Congo. Des jeens appelés communément kangadaddy, polos serres-corps, chapeau de cowboy, sont devenus son accoutrement friand. Pas de conférences où il partage sa vision sur les questions d’actualité dans la sous-région, en Afrique ou dans le monde.  

En lieu et place de ce partage d’expérience ou d’expertise, l’ancien Président n’est visible que lorsqu’il conduit ses réunions nuisibles à la République dans sa ferme de Kingakati. Aussi, il est facilement visible à bord de ses multiples véhicules de toutes marques où il nargue, en quelque sorte, une population profondément paupérisée par sa gestion de plus de 18 ans.

Tantôt à Lubumnbashi, tantôt à Kinshasa ou encore dernièrement au Kongo Central où l’ancien Président récupère sa jeunesse qui lui a été arrachée les dernières années pour des charges auxquelles il n’était pas préparé.

C’est avec raison que d’aucuns doutaient de sa capacité de s’occuper efficacement de hautes charges de l’Etat qui reposaient sur ses épaules. Sa passion pour le volant, son attachement à la détente que l’on peut facilement assimiler à la distraction, devraient avoir joué un très mauvais rôle qui a préjudicié la République Démocratique du Congo durant son règne. Beaucoup d’autres Africains se moquaient même des Congolais du fait que leur Chef de l’Etat, au lieu de se concentrer sur les dossiers de la République, prenait plaisir à conduire seul ses véhicules alors qu’il a un service approprié, formé et pris en charge par le trésor public qui chômait, indique un observateur de la scène politique congolaise qui regrette que le Sénateur à vie ait abandonné le Palais du Peuple pour transformer sa ferme de Kingakati en un pandémonium où toutes sortes de messes noires sont dites contre le peuple congolais.

Voilà pourquoi, les voix se lèvent pour demander au Sénateur à vie de prendre la direction du Palais du Peuple où son expérience et son expertise sont attendues pour la bonne marche de la RDC.

Qu’il se livre aux villégiatures touristiques est un véritable manque à gagner pour le pays qu’il a dirigé pendant 18 ans.

Et croire qu’un tel homme regagne encore le Palais de la Nation, c’est en tout cas, une malédiction une fois de plus qui retombera sur la RDC, prévient ce même observateur.

A contrario, les voyages de travail de son successeur, sont mal interprétées par ceux qui n’étaient pas habitués à voir un Chef de l’Etat qui a le cœur à l’œuvre. Le nouveau Président travaille.

Aujourd’hui, Félix-Antoine Tshisekedi a brisé l’isolement diplomatique dont était frappée la RDC de facto.

Certains habitués au mal, ne ratent pas l’occasion de fabriquer des fakenews ou des photoshop pour dénigrer le Président de la République qui, contrairement à son prédécesseur montre sa préoccupation et son amour pour la RDC.

Nicole Kakese


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.