12 ans à la tête de Kinshasa : Voici deux péchés d’André Kimbuta!


13 May

Kinshasa, 14 millions d'habitants qui déversent chaque jour 7000 tonnes des déchets.  Cette population représente celle de quatre pays d'Afrique Centrale dont le Gabon, le Rwanda, le Burundi et le Congo-Brazzaville. 

D'après une étude menée par l'Union Européenne, l'évacuation des déchets coûte 40$, la tonne. Il s'agit de la collecte à la transformation de ces déchets en énergie ou d'autres composantes. Après un plaidoyer de la ville de Kinshasa, l'Union Européenne avait décidé de financer le projet.

Malheureusement, la gestion de ces fonds est assurée par le Gouvernement Central qui octroyait les marchés aux entreprises privées sans le consentement de la ville.

Suite aux divergences politiques, l'Union Européenne a rompu sa coopération avec la RDC. Ce qui justifie la présence de tous ces déchets à Kinshasa. Le Gouvernement Central, qui, jadis gérait les fonds, a abandonné l'évacuation de tous les déchets à la seule ville de Kinshasa, qui soufrait à l'époque déjà de la non rétrocession des crédits d'investissement.

A ce jour, cherchant à régler des comptes aux plus fidèles à Joseph Kabila, il est très facile de faire porter le chapeau à celui qui était visible, à savoir André Kimbuta Yango, Gouverneur sortant de la province de Kinshasa dont le seul péché est de s'être tu, secrets d'Etat.

Et pourtant, son mandat commence très bien. Il a associé les Kinoises et Kinois à la gestion de la ville. Raison des Etats Généraux sur la ville de Kinshasa. C’est à la suite des travaux des Etats Généraux que le Gouvernement provincial a présenté le programme quinquennal sur base duquel il a été investi par le Parlement provincial. Ce sont donc les conclusions de ces travaux qui ont été mises en application avec un programme spécial d’urgence qui a conduit à la mise en place de la Direction Générale des Recettes de Kinshasa, DGRK, dont le recrutement a été opéré par un concours organisé par CADUCEC, sans l’interférence du Gouverneur de province. De ce programme spécial, il a été construit un Centre Spécial des urgences au sein de l’Hôpital Général de Référence de Kintambo dont la morgue a été réfectionnée avec plus de 24 tiroirs. Encore un péché d’André Kimbuta, parce que toutes ces réalisations se sont déroulées sous silence. Pour lui, ses réalisations constituaient en elles-mêmes la communication à perpétuité. Un grave péché surtout qu’il ne s’agit pas des réalisations à titre privé ou personnel; mais plutôt des œuvres accomplies en tant que personnalité publique et politique.

C’est ce qui justifie un pan de regard qu’IMPACT NEWS a jeté sur les 12 dernières années du Gouverneur de la province de Kinshasa, André Kimbuta Yango dans le secteur de la santé. Là, il y a des choses à dire. C’est entre autres la mise à la disposition des équipements médicaux aux Hôpitaux et Centres de santé de Kinshasa. Le Gouvernement Kimbuta a ainsi remis des couveuses, appareils d’échographie avec imprimante, les glucomètres, otoscopes, tubes trachéobronchiques, tensiomètres, aspirateurs de mucosité, lits et matelas, etc.

Il a juste fallu qu’André Kimbuta communique comme son collègue du Katanga pour savoir que le Gouvernement provincial de Kinshasa a beaucoup fait en termes aussi d’achat des terrains ayant servi à la construction des centres de santé. Il s’agit de la construction des Centres de Santé à Menkao, Mont-Ngafula (Centre de Santé de Référence Kimbuta), Sanga Mamba, Camp Luka, Makala, N’djili, Kinkole, Binza Delvaux, Kingambwa, etc.

C’est ici que la Com de l’ancien Gouv doit confesser pour ne pas avoir dit à la population congolaise que le Gouv Kimbuta a construit aussi 6 bureaux centraux des Zones de Santé ( Maluku 2, Ngiri-Ngiri, Makala, Selembao, Binza Delvaux et Kingambwa).

C’est avec surprise que nos fins limiers se sont rendu compte de la dotation des ambulances aux Hôpitaux et Centres de Santé de Sanga Mamba, Maluku 2, Kisenso, Ngiri-Ngiri, Bumbu, BIOPHRAM, N’djili (Hôpital de l’amitié Sino-Congolaise), Hôpital Général de Reference de Kintambo.

Nos fins limiers ont été choqués de constater que la Com de Kimbuta n’a pas dit aux Kinois que le Gouvernement provincial de Kinshasa a construit un Bâtiment moderne des urgences et réanimation. On peut ajouter à cela, l’implantation au sein de l’Hôpital Général de Reference de Kinshasa (ex. Mama yemo) d’un Centre de dialyse moderne ; la réduction de coût d’accès à une séance de dialyse à 50 dollars en lieu et place de 300 dollars comme c’est le cas dans d’autres Hôpitaux de la Ville ; dotation de l’équipement de la nouvelle morgue dont la capacité d’accueil est de 24 corps avec 12 tiroirs autonomes les uns des autres qui autres fois ne possédait que 3 places


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.