Retourne à Génésareth !


27 Jun

Matthieu 14.34 et 35 - Après avoir traversé la mer, ils vinrent dans le pays de Génésareth. Les gens de ce lieu, ayant reconnu Jésus, envoyèrent des messagers dans tous les environs, et on lui amena tous les malades.


Ce qui s'est passé à Génésareth (ou encore Gadara) est très intéressant. Rappelez-vous, c'est là qu'était le démoniaque qui vivait dans les sépulcres. Après le « passage » de Jésus, il avait été complètement délivré. Les gens de la contrée, effrayés par le « suicide » des porcs, avaient prié Jésus de quitter leur territoire. Or, Jésus y revient et Il est accueilli à bras ouverts par la foule. Ceci m'amène à plusieurs réflexions.


Pour arriver à cet endroit, par deux fois, la traversée du lac a été difficile. C'est à cette occasion que l'on retrouve le récit de la tempête apaisée. Un peu plus haut que nos versets, nous lisons que le vent était contraire (verset 24). Il y a des temps où la gloire de Dieu va se manifester mais qui seront précédés par des temps éprouvants. A chaque fois, Jésus s'est bien préparé dans la prière et le miraculeux a été puissant, que cela soit la tempête apaisée ou le fait de marcher sur l'eau. Bien-aimé, si tu affrontes des vents contraires dans le service de Dieu, saches que derrière ce temps difficile, la gloire de Dieu se manifestera avec puissance.


Ma deuxième réflexion c'est, et je le dis dans un sens prophétique pour certain : « Retourne là où l'on t'a « chassé » ! Retourne à l'endroit où l'on t'a dit non car aujourd'hui on va te dire oui et on t'accueillera les bras ouverts. C'est le temps aujourd'hui de vivre une grande victoire là où tu as vécu un « semblant » d'échec ».


Autre réflexion un peu négative, c'est que les disciples n'avaient pas avancé beaucoup dans le domaine de la foi. Ils avaient vu Jésus calmer la tempête la première fois mais il n'est apparemment venu à l'esprit d'aucun d'eux de faire la même chose. Bien-aimés, nous sommes appelés à faire confiance à Dieu mais nous sommes aussi appelés à faire les œuvres qu'Il a faîte, et même de plus grandes ! (Jean 14.12).


Enfin, qu'est ce qui a bien disposé ces gens autrefois hostiles ? Je n'y vois que la conséquence du témoignage du démonisé complètement libéré. Bien-aimé, sème partout où tu le pourras ton témoignage de vie transformée et la récolte viendra en temps convenable. Même le témoignage de la femme atteinte d'une perte de sang depuis 12 ans leur était arrivé car, la seule demande de tous ces malades, était qu'ils puissent toucher le bord du vêtement de Jésus. Partager ce que Dieu a fait pour nous sera toujours source de miracle chez d'autres.


Bonne réflexion.   


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.