Regards croisés !


07 May

Luc 22.61 et 62 - Le Seigneur se retourna et posa son regard sur Pierre. Alors Pierre se souvint de ce que le Seigneur lui avait dit : « Avant que le coq ne chante aujourd'hui, tu m'auras renié trois fois » ! Il se glissa dehors et se mit à pleurer amèrement.


Comme ce croisement de regards a dû être terrible ! Pierre, l'intrépide, vient de renier trois fois son ami et là, il croise le regard de Celui-ci. Pourtant il avait fait de son mieux, il avait sorti l'épée pour le défendre, il l'avait suivi, au péril de sa vie, alors que tous les autres s'étaient enfuis, pour voir ce qui se passerait. Pourtant il avait craqué devant des gens simples, bien moins dangereux que les soldats qu'il avait bravés.


Ma réflexion va sur ce regard du Seigneur. Pierre était entraîné vers le bas dans une sorte de spirale qui l'attirait vers le fond. Au moment où leurs regards se sont croisés, la conscience de Pierre s'est réveillée. Non seulement il s'est souvenu de la Parole prophétique prononcée sur sa vie, mais ce regard l'a amené à une repentance sincère et profonde.


Quand ce regard du Seigneur se pose sur nous il n'est pas accusateur, pas même moralisateur. C'est comme si le Seigneur disait : « Tu as failli mais je t'ai déjà pardonné ! ». Je me permets de penser cela parce que Jésus a eu un entretien particulier avec Pierre après sa résurrection. Dans ce face à face, pas de reproche, pas de « je te l'avais dit », juste une question : « Pierre m'aimes-tu ? ». Cette question était probablement déjà dans le regard croisé de ce terrible soir. Ensuite, Jésus le restaure dans sa mission, en d'autres termes nous pourrions dire : « C'est bon, on n'en parle plus, devient le berger de mes brebis ! ».


Mes bien-aimés, vous avez peut-être failli, même gravement. Vous avez peur de croiser le regard du Seigneur et vous fuyez loin de Lui. Comme Adam, vous avez peur, peur de sa présence, peur de ses reproches, peur de croiser son regard. Pourtant, si vous venez vers Lui, vous verrez que ce regard ne vous condamne pas, au contraire il est plein d'amour. Ce regard vous dit avec compassion : « On en parle plus, reprend la route ! ».


Avec toute mon affection.


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.