Rebelle, moi ?


19 Sep

Romains 13.2 - C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes.  


L'autorité est un principe divin, le Seigneur étant bien entendu l'autorité suprême. Malheureusement, nous avons rejeté l'autorité de Dieu. A la suite de cela, un effet « boule de neige » a eu lieu. Aussi, de nos jours, beaucoup rejettent toutes formes d'autorité. Sous le couvert de la « liberté », l'épouse rejette l'autorité de son époux, l'employé fait fi de l'autorité de son patron, les écoliers de leur enseignant, etc. Chacun fait ce qui lui plaît.


Le constat est malheureusement triste et lourd de conséquences. Quand nous observons la société, nous pouvons voir que l'autorité des parents est très souvent inexistante. Pour cause, il faut laisser ces petits s'exprimer et ne plus les fâcher, cela pourrait être traumatisant pour eux. Force est de constater que cela amène ces enfants à n'avoir aucun repère et à faire tout et n'importe quoi. Nous voyons de plus en plus d'enfants dit « hyperactifs ». Si certains ont de réels problèmes comportementaux, pour la majorité de ces enfants, à la base, le réel problème est le manque d'autorité sur leur vie. Maintenant de dire qu'ils sont hyperactifs couvrent ainsi leur comportement mais nous n'avons pas conscience de l'impact spirituel de ces paroles prononcées.


Accepter cela sans rien faire permet à l'ennemi de nos âmes de lever une génération de rebelles mais aussi de personnes qui excuseront chacun de leurs comportements par des pseudo-maladies « mentales », ce qui, bien entendu, « excusera tout ». Il est temps pour nous chrétiens de revenir aux pieds de notre Maître et de refuser cela. Nous devons retrouver ce principe d'autorité établi par Dieu.


Beaucoup confonde autorité et autoritarisme. L'autorité est bonne, l'autoritarisme est destructeur et asservissant. Ne faisons pas l'amalgame. Demandons à Dieu de nous éclairer également sur ce point. Soumettons-nous à Dieu. Soumettons-nous à notre conjoint en tant qu'épouse, soumettons-nous à notre employeur, à notre enseignant, à nos parents, nos responsables, etc. Nous verrons ainsi les choses changer et si cela ne commence pas par nous chrétiens, par qui cela va t'il commencer ?


Bonne réflexion.     

    

Association EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.