La vitrine !


23 May

Jean 7.24 - Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice.


Je suppose que vous vous êtes déjà promenés en ville afin de flâner, et simplement regarder les vitrines, juste pour le plaisir de faire une ballade et de regarder un peu ce qui se fait. En fonction de notre âge, de la tendance actuelle, de notre milieu social... nous allons nous diriger vers telle ou telle vitrine qui est là juste pour frapper notre regard et bien évidemment, nous pousser à entrer dans le magasin pour consommer. Tout cela, jusqu'ici nous paraît normal !


Pourtant, qu'elle ne fut pas ma surprise un jour d'entendre l'épouse d'un pasteur me dire que l'estrade et bien sûr, tout ce qui se faisait dessus, était la vitrine de l'église : chantres, prédicateurs... Cette remarque m'a laissée bouche bée ! Et oui, cela m'arrive ! ;-)


Si l'estrade est considérée comme une vitrine et malheureusement c'est souvent le cas, cela oblige ceux qui y fonctionnent à jouer un rôle. Récemment, nous entendions encore un pasteur dire que pour beaucoup de chrétiens, le pasteur doit toujours être souriant, en costume cravate, et bien sûr, tout doit aller nickel dans sa vie. Cette mentalité met un poids sur ceux qui servent Dieu et les pousse bien souvent dans une sorte de rôle, ce qui ne devrait pas être !


Deuxièmement, à l'instar des vitrines des magasins, ce qui se passe derrière celles-ci est souvent loin d'être aussi glorieux.


Enfin, cette optique occulte complètement tous ceux qui servent Dieu fidèlement mais qui n'ont pas leur place sur l'estrade. Ils sont pourtant la grosse partie de l'iceberg et ceux qui fonctionnent sur l'estrade doivent être bien conscients que si « ces autres » n'étaient pas là, ils ne seraient pas là non plus ! Si Dieu nous a placés sur l'estrade, n'oublions jamais qu'il ne faut pas avoir l'apparence de la piété et en renier ce qui en fait la force : l'humilité et la vérité. Nous serons complètement démunis si à côté de cela, nous n'avons pas une vie cachée en Dieu. N'oublions pas aussi que notre seule capacité vient du Saint-Esprit et que si nous avons reçu cinq talents, nous n'avons pas plus de mérite que celui qui en a reçu deux ou un. C'est à la fin des choses que nous saurons si nous avons été fidèles.


D’autre part, si je trouve le mot vitrine inapproprié quand à l’exercice du ministère, le mot miroir me semble bien mieux correspondre. En effet, notre service pour Dieu ne doit être que le reflet de notre vie cachée en Dieu. Et n'oublions pas : « Tout ce qui brille n'est pas or ! ».


Bonne réflexion


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.