L’inquiétude de l’amour !


09 Feb

L’inquiétude de l’amour !


Galates 4.20 - Je voudrais être maintenant auprès de vous, et changer de langage, car je suis dans l’inquiétude à votre sujet.


Jésus nous a enseigné que l'inquiétude ne mène à rien et que notre Père céleste sait ce dont nous avons besoin. L'inquiétude pour nous-mêmes est une forme d'incrédulité et la Parole nous redit inlassablement : « Ne craint rien ! ».


Mais mon propos ne concerne pas cette inquiétude là. J'aimerais parler de l'inquiétude pour l'être aimé, les soucis angoissants qui sont provoqués par l'amour. Comme nous l'indique notre texte, Paul avait ce genre de sentiment.


Un homme était à la plage et il avait perdu sa petite fille de six ans. Il avait parcouru les rues de la ville dans tous les sens pour la chercher, mais en vain. A ce moment, la voix du Seigneur se fit entendre en ces mots : « Tu ressens maintenant ce que Je ressens pour les perdus ». Finalement, après 2h30 de recherche, il retrouvait sa fille en bonne santé (en fait, dès qu'il s'était rendu compte qu'il l'avait perdue, il avait prié et à la même heure, la croix- rouge l'avait recueillie).


Le cœur de Dieu ressent de « l'inquiétude » pour ceux qui sont loin de Lui parce qu'Il les aime profondément. Cette inquiétude là est innée à l'amour, parce que l'amour veut tellement le meilleur pour l'autre. Dès le jardin d'Éden, le Créateur criera cette phrase pleine d'angoisse : « Où es-tu ? » (Genèse 3.9).


Mes bien-aimés, il est difficile de résister à l'inquiétude de l'amour. La seule chose que nous pouvons faire, c'est nous en remettre à Celui qui est bien plus grand que nous. Remettons-Lui notre conjoint, nos parents, nos enfants, tous ceux que nous aimons et pour qui nous sommes inquiets. Lui saura prendre soin d'eux avec une infinie tendresse. Nous pourrions même Lui dire : « Merci Seigneur de prendre soin de ceux que je chéris, de mon côté, je vais chercher ceux que tu chéris et qui sont perdus ! ».


Bonne réflexion.


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.