Homme de parole !


03 Sep

Matthieu 12.36 et 37 - Je vous le déclare : Au jour du Jugement, les hommes auront à rendre compte de toute parole futile qu'ils auront prononcée. En effet, c'est en fonction de tes propres paroles que tu seras déclaré juste, ou que tu seras condamné. (Traduction libre).  


Ce sujet nous tient beaucoup à cœur. Nous voyons avec déception combien la société d'aujourd'hui, chrétiens y compris, n'a plus aucune notion de la parole donnée. A une certaine époque, la parole donnée en présence de témoins était suffisante pour conclure une affaire, un contrat, un accord entre deux personnes. Aujourd'hui, essayez de conclure quoi que ce soit sans un contrat dûment signé, certifié et enregistré devant une autorité légale, et encore, il s'y sera probablement glissé une petite clause qui dégagera l'une des parties de sa responsabilité.


Le problème est bien là : les êtres humains du 21ème siècle n'ont plus le sens des responsabilités et cet état d'esprit a envahi l'Église de Jésus-Christ. Le manque de parole semble tellement une « petite faute de rien du tout » ! Pourtant, cela vient de la bouche du Seigneur Jésus : « Les êtres humains auront à rendre compte pour chaque parole « futile » qu'ils auront prononcée ». Le mot « futile » revêt plusieurs sens : inutile, improductive, fainéante, sans aucun fondement... C'est plus qu'une parole qui n'est pas réfléchie, c'est une parole qui est prononcée alors que la personne qui l'a dite sait très bien qu'elle sera suivie d'aucune action. Le Seigneur Jésus va même plus loin en disant qu'en fonction du bilan de notre façon de parler, nous serons déclarés justes ou condamnés.


Faisons un petit examen personnel. Quelle a été la concrétisation des paroles que nous avons prononcées ces derniers jours. Nous ne parlons pas des promesses, quand Jésus a dit : « Que votre oui soit oui et votre non soit non », Il voulait dire que toutes nos paroles sont promesses ! Il y a des choses qui peuvent nous dépasser, certes, et nous empêcher de tenir parole, mais combien de fois avons-nous dit quelque chose et nous n'avons rien fait.


Il y a un épisode dramatique dans la vie de Lot. Il avait tellement perdu sa crédibilité que quand il a annoncé le jugement de Dieu sur la ville, ses gendres qui l'écoutaient l'ont pris pour un plaisantin (Genèse 19.14). La parole a un sens spirituel très profond. C'est par elle que le monde a été créé. Les mots que nous prononçons ont une portée infiniment plus grande que nous le pensons. Si nous ne sommes pas des hommes (ou des femmes) de parole, nous manquerons tôt ou tard de crédibilité, devant les êtres humains mais aussi devant notre Seigneur.


Bonne réflexion.     

    

EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.