Face au miroir !


14 Jun

Ezéchiel 36.26 - Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair.


Le Seigneur désire mettre en chacun de nous un esprit nouveau et nous donner un cœur de chair. La pierre est dure, rien ne peut passer à travers et l'eau de la Parole ne peut la traverser. La chair, quant à elle, est sensible et laisse ses tissus s'imbiber de l'eau.


Nous vivons à une époque particulière et des choses sont en train de se passer. Le désir de Dieu, pour ces temps qui viennent, est de nous remplir d'un esprit nouveau et d'ôter notre cœur de pierre pour nous donner un cœur de chair. La Parole de Dieu, qui est esprit et vie, nous est donnée par le Seigneur Lui-même pour faire une œuvre en NOUS, en MOI. 


Pourquoi, mets-je ces mots en majuscules ? Parce que avons une réelle tendance à ne méditer la Parole et à l'interpréter qu'au regard des situations et comportements des autres. Oh bien sûr, quand le Seigneur nous dit par exemple : « Tu seras une couronne éclatante dans la main de l’Éternel, un turban royal dans la main de ton Dieu… », nous le prenons pour nous mais quand nous lisons des choses qui nous sont moins agréables, nous pensons combien notre sœur ou notre frère aurait vraiment besoin de lire cela ! Pourtant, Dieu s'adresse premièrement à nous. C'est sur mes situations, sur mon cœur que Dieu désire faire une œuvre.


Quand je me présenterai devant Dieu, c'est sur ma vie et ma vie seule (comportements, paroles, actions, motivations ...) que j'aurai à rendre compte. Il est temps pour nous chrétiens de nous plonger tout entier dans la Parole et de nous laisser transformer, laissant celle-ci nous pénétrer jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles et juger nos sentiments et les pensées de nos cœurs (Hébreux 4.12). Tant que nous lirons la Parole pour les autres, notre cœur restera dur et l'Esprit ne pourra faire son œuvre en nous.


Jacques 1.23 et 24 nous dit : « Car, si quelqu’un écoute la parole et ne la met pas en pratique, il est semblable à un homme qui regarde dans un miroir son visage naturel, et qui, après s’être regardé, s’en va, et oublie aussitôt quel il était ». C'est le temps mes ami(e)s de nous arrêter, de ne pas nous voiler la face mais au contraire, de laisser la Parole refléter l'état réel de nos âmes, « plongeant nos regards dans la loi parfaite, la loi de la liberté, et persévérant, n’étant pas un auditeur oublieux, mais se mettant à l’œuvre, celui-là sera heureux dans son activité (Jacques 1.25).


Bonne réflexion.  


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.