Dieu partage son cœur !


31 May

Jérémie 8.18 - Je voudrais soulager ma douleur ; mon cœur souffre au dedans de moi.


Ces mots, c'est Jérémie le prophète qui les a prononcés. Il est saisi par ce qui se passe dans le cœur de Dieu. Le malheur est en train de fondre sur le peuple d'Israël qui est profondément responsable de ce qui arrive, ajoutant péché à abomination. C’est alors que le Seigneur exprime Son « sentiment » à son prophète.


N'avez-vous jamais ressenti ce genre de sentiment devant une situation analogue ? Des personnes que vous aimez ont tout pour réussir leur vie, pour être heureuses, épanouies et comblées mais malgré cela, elles gâchent leurs existences pour je ne sais quelle passion ou addiction. Quel gâchis ! Malheureusement, l'être humain a une forte tendance à faire des mauvais choix et à s'autodétruire.


Ce « sentiment » que ressent le Seigneur et qu'Il partage à son prophète n'est autre que la douleur de l'amour. 1 Corinthiens 13.6 nous dit que l'amour ne se réjouit pas de l'injustice. Quand les êtres humains se détruisent, c'est une profonde injustice car ils n'ont pas été créés pour cela ! Le Créateur veut pour ses créatures une vie de joie, de paix, de grâce et d'amour. Tous les conseils de la Parole de Dieu, la Bible, vont dans ce sens. Avouons que si tous les êtres humains mettaient en pratique ses prescriptions, le monde serait un paradis !


Mes bien-aimés, chaque fois que nous ratons le but du pourquoi nous avons été créés, cela affecte le Seigneur. Il prend tant de plaisir à nous bénir. Son sentiment est identique à celui d'un parent qui voit son enfant se détruire. Cette dimension d'amour ne devrait-elle pas nous pousser à chercher auprès de Lui le salut et la guérison ? N'avons-nous pas assez pleuré à cause de notre désobéissance ? Sommes-nous encore durs et insensibles à l'appel de grâce qui vient de la croix, là où toute la malédiction a été subie ?


Vous me direz : « Dieu n'est-Il pas Tout Puissant pour arrêter cela ? ». Oh que si, Il en est capable ! En un seul mot, Il peut nous guérir, nous consoler, nous rétablir dans notre dignité... Mais Il ne forcera jamais personne à recevoir la manifestation de son amour, Il n'attend que ces quelques mots dans notre cœur : « Seigneur, secours-moi ! ».


Bonne réflexion.


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.