Déterminés à aller plus loin !


01 Jul

Matthieu 26.37 - Il prit avec lui Pierre et les deux fils de Zébédée...


Nous savons tous que Jésus avait douze disciples. Pourtant, parmi ces douze, il y en avait trois qu'Il emmenait un peu plus loin : il s'agissait de Pierre, Jacques et Jean. C'est eux qu'Il a choisi pour l'accompagner dans la chambre de la fille de Jaïrus, eux encore qui montèrent sur la montagne de la transfiguration, eux encore que le Seigneur Jésus choisit pour l'accompagner dans la terrible épreuve de Gethsémané.


Ma réflexion c'est : pourquoi ces trois-là ? Si vous êtes comme moi et que vous vouliez aller plus loin avec le Seigneur, c'est une bonne question à se poser, non ?


Je pense en premier que Pierre, Jacques et Jean se connaissaient bien. Ils avaient trimé ensemble quand ils étaient pécheurs. Travailler ensemble et affronter « l'adversité » crée toujours un lien d'unité. Cela demande une dépendance de l'autre et cela provoque un climat de confiance. Si je veux aller plus loin avec le Seigneur, je dois apprendre à travailler avec d'autres, à m'unir à eux et à faire confiance dans le potentiel qu'ils ont reçu ! La richesse ainsi partagée nous permet d'aller plus loin. Mais pourquoi André, le frère de Pierre, n'était-il pas avec eux, puisqu'il faisait aussi partie de la petite entreprise de pêche ?


Je ne sais pas pour André mais je sais que Pierre, Jacques et Jean en « voulaient un max ». Bien sûr leur zèle avait besoin d'être épuré de la chair, mais ils étaient déterminés pour arriver à un but élevé. Jacques et Jean voulaient être à la gauche et à la droite de Jésus, prêts à boire la coupe de souffrance. Pierre était prêt à se battre au péril de sa vie pour défendre son Seigneur et il l'a démontré dans le jardin de Gethsémané. Tous les trois avaient de l'ambition spirituelle et ils étaient prêts à payer le prix pour y arriver.


Dieu voit cette disposition de cœur ! Certes, Il ne peut pas « approuver » les mobiles humains de cette détermination, mais Il va toujours encourager, même s'Il amène le correctif indispensable, ceux qui en veulent plus, plus, plus. Plus de Jésus, plus d'onction, plus de résultats, plus de gloire de Dieu...


Mes bien-aimés, comment vibre notre cœur pour Dieu ? Comment nous comportons-nous avec ceux qui ont du zèle, même s'il est « maladroit » ? Sommes-nous des « fanatiques » pour notre Seigneur ? Je crois qu'il faut cette détermination pour aller plus loin et plus haut !


Bonne réflexion.


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.