Complémentarité !


07 Sep

1 Corinthiens 3.6 - J’ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître,


Je pense que nous avons beaucoup à apprendre de l'attitude de l'apôtre Paul. C'est à travers son ministère que l'église de Corinthe a vu le jour et Apollos est entré dans son travail. Rien ne dit qu'Apollos et Paul étaient collaborateurs, ni même qu'ils entretenaient une bonne relation. Paul avait laissé volontairement les « beaux discours », pourtant très en vogue à l'époque, pour ne pas « édulcorer » l'Évangile ; Apollos, lui, était un orateur hors pair. Bref, à la place de Paul, nous aurions eu toutes les raisons de craindre que ce ministère n'embarque à son compte l'église naissante.


Aujourd'hui, nous entendons régulièrement parler de complémentarité des ministères. C'est un beau slogan, mais sur le terrain la réalité est tout autre ! Nous avons tellement difficile de faire confiance à l'autre, encore plus difficile de nous en remettre à Dieu. Nous construisons petit à petit une communauté, nous surprotégeons nos ouailles, nous acquérons bâtiments et matériels... mais nous oublions un fait fondamental : ce sont les brebis du Seigneur !


Et s'il plaisait au Seigneur des brebis d'envoyer un autre de ses serviteurs pour leur apporter ce qui nous fait défaut ? Encore faudrait-il que nous ayons l'humilité de reconnaître qu'un autre peut nous être complémentaire. Paul, pour l'église de Corinthe du moins, savait les limites de son rôle : Il était le « planteur ». Il voyait avec sérénité, et non jalousie, que Dieu envoie un « arroseur ». Il dira même qu'Apollos et lui sont égaux (verset 8), et que tous deux recevront la récompense de leurs efforts.


Mes bien-aimés, je sais que des mercenaires ont beaucoup blessé le peuple de Dieu. Cependant ce n'est pas une raison pour priver le peuple de Dieu des dons et talents qu'Il a donné à un autre ministère que nous. J'aime trop la réponse de Jean le Baptiste à ses disciples qui voyaient d'un mauvais œil que les disciples de Jésus baptisaient plus de monde qu'eux : « Il faut qu'Il grandisse et que je diminue » (Jean 3.30). 


Bonne réflexion.

Association EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.