Aucune parole mauvaise !


12 Apr

Aucune parole mauvaise !


2 Timothée 3.2 - Car les hommes seront... blasphémateurs,


Dans le grec, le mot « blasphémateurs » n'a pas seulement la connotation d'injurier ce qui est sacré mais aussi de dénigrer, d'injurier, de parler mal contre, d'utiliser un langage calomnieux à propos de Dieu mais aussi des hommes.


Les propos injurieux et orduriers, les jurons, les insultes sont monnaie courante aujourd'hui. Il semble que certains soient incapables d'aligner deux phrases en suivant sans y glisser un de ces mots blasphématoires. Savez-vous que souvent les propos orduriers dans la bouche de quelqu'un sont signe qu'il existe un problème démoniaque ? Quoi qu'il en soit, ce genre de langage attriste le Saint-Esprit ! (comparez Ephésiens 4.30 et 5.4). Souvent le premier signe d'une conversion sincère c'est justement un grand changement dans la façon de s'exprimer.


Plus courant chez les enfants de Dieu, c'est l'habitude de parler mal contre untel ou untelle. Il existe tant de médisances dans la maison de Dieu. La médisance est un véritable cancer qui handicape profondément l'avancement du Royaume de Dieu. Jacques était tellement clair à ce sujet, je vous invite à relire le chapitre 3 de son épître. Au verset 10, il dit en substance : « De la même bouche sortent la bénédiction et la malédiction. Il ne faut pas, mes frères, qu’il en soit ainsi » (Jacques 3.10).


Nous devons prendre cet avertissement au sérieux. Nos paroles peuvent nous condamner (Matthieu 12.37) ! Il y aura des comptes à rendre pour chaque parole mauvaise, chaque parole de malédiction, chaque parole inspirée par le désir de nuire... que nous aurons prononcées !


Mes bien-aimés, nettoyons notre bouche, demandons à Dieu d'y mettre une garde (Psaumes 141.3), sachons nous humilier pour toutes les fois où nous avons parlé mal contre quelqu'un et ne soyons plus jamais une oreille pour ce genre de propos.


Bonne réflexion.


EZ37M © www.mfpg.be

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.