Lubumbashi EPST: Atelier de Validation du cadre stratégique de l'enseignement secondaire.


02 Nov
02Nov

Le secrétariat permanent d'appui et de coordination du secteur de l'éducation a organisé dans l'une des salles des conférences du complexe scolaire Kiwele l'avant midi de ce samedi 02 Novembre 2019,  un atelier de validation du cadre stratégique de l'enseignement secondaire.

Ouvert au nom du ministre provincial en charge de l'enseignement primaire supérieur et technique par monsieur BULAYA Losombe Jean-Modeste le directeur provincial de l'éducation (proved) en abrégé, l'atelier a directement commencé par l'exposé structuré de monsieur Crispin NGULUNGU consultant du bureau d'études CAYAMBE ÉDUCATION, l'exposé qui a porté sur le rapport provisoire comprenant la stratégie de l'enseignement secondaire en R.D.C et un plan d'action. 

Notons que, cedit rapport est une étude d’une centaine de pages commandée par le ministère de l'enseignement primaire, secondaire et technique sur l'élaboration de la stratégie de l'enseignement secondaire en RDC. Une étude réalisée par le groupe Cayambe Education sur financement de la Banque Mondiale à travers le Projet d'éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements aux niveaux secondaire et universitaire (PEQPESU). Le rapport présenté aux directeurs chefs de service de l'EPST, aux experts du secrétariat permanent d'appui et de coordination du secteur de l'éducation (space) en sigle et aux syndicats de l'Epst, met un accent sur l’enseignement secondaire en RDC. Il ressort de ce rapport qu’il existe d’importantes différences régionales en termes de scolarisation mais également d’offre scolaire. Cette disparité est perceptible au niveau des options techniques qui sont plus concentrées dans les grandes villes.

Poursuivant son exposé, il révèle à l'assistance que le vrai souci qui a, est que, la moitié des écoles du pays n’ont que des options pédagogiques. La stratégie nationale avait l’ambition de réorganiser un peu l’offre, mais c’est plus qu’une réorganisation. A la place, il va falloir créer des filières techniques. Pour y parvenir, révèle monsieur Crispin NGULUNGU, il faudrait favoriser les provinces les plus en retard dans l’objectif de l’enseignement de base défini au niveau national, mais aussi dans l’objectif d’adaptation de l’enseignement secondaire aux besoins économiques régionaux.


Aussitôt après qu'il ait fini son exposé, c'en est suivi une série des questions réponses qui a conduit à la validation unanime par les participants acteurs de l'éducation, du cadre stratégique de l'enseignement secondaire en R.D.C


Il est à noter qu'un appel à la prise de conscience et à l'amélioration de la qualité d'enseignement a été lancé à tous les participants par le Proved avant de déclarer clore l'atelier du jour, après lequel, un repas familial a été partagé en toute convivialité.


Débuté à 09heures, l'atelier a fini à 14heures à la satisfaction de toutes et tous.


Gédéon ELONGA M

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.