Face aux agitations des Putschistes : Le Président National du Grand Kasaï Fondation sort de son silence !


24 Oct
24Oct

Quelle que soit la longueur de la nuit, le soleil finira par apparaitre. Le silence du crocodile ou du tigre, ne signifie pas la perte de ses dents et/ou griffes. C’est ce que vient de démontrer l’Initiateur de l’Asbl Grand Kasaï Fondation, GKF Asbl, que les Putschistes et leur chef de file, Monsieur Cless Mwepu croyaient avoir abattu et espéraient gagner des postes au sein des institutions de la République au nom de l’Espace Grand Kasaï. Que non. Cet énergumène est allé plus loin jusqu’à mettre en garde le Président en exercice du Grand Kasaï Fondation, à travers une lettre qui frisait une véritable agitation après avoir été assigné en justice, devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe, conformément aux textes légaux régissant les ASBL en RDC. Pour démontrer sa volonté de nuire à Denis Kambayi, Cless Mwepu, par haine et jalousie, s’est permis de réserver la copie de cette comédie au Président du Sénat. Raison pour laquelle, Denis Kambayi a lâché ses chiens enragés pour en découdre avec ce faussaire devant les cours et tribunaux.  

 Et la première audience a eu lieu dans cette affaire hier mercredi 22 octobre 2019 devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe. Une audience qui a opposé une grosse armée des avocats de l’honorable Denis Kambayi Cimbumbu, Président National de GKF Asbl à ceux de son Secrétaire Général, qui a été celui qui avait convoqué l’Assemblée Générale Extraordinaire élective dont il était candidat unique qui a gagné, tout en s’attaquant au Comité Kambayi dont il a été le Secrétaire Général.

C’est là que Denis Kambayi a compris qu’il s’est agi d’une mauvaise foi et de l’intention de nuire dans le chef de son Secrétaire Général qui n’a que les réseaux sociaux pour s’imposer comme Président de l’ASBL alors que celle-ci a des membres qu’il devrait rassembler. Raison de plus de comprendre que l’homme aurait misé sur les intérêts mesquins dont il croirait son Président jouir. Mis au parfum des allures incontrôlables que prend ce litige qui divise les filles et fils de cette Asbl, Monsieur Joseph Kasonga Tshilunde, Secrétaire Rapporteur du Collectif des Notables du Grand Kasaï et Président de l’Union Nationale de la Presse du Congo, a invité les uns et les autres à mettre de l’eau dans leur vin. C’est dans ce cadre qu’il a initié des rencontres avec différents protagonistes pour qu’ils quittent les cours et tribunaux en vue de trouver la solution à cette crise en famille.

Ci-dessous, la lettre de l’honorable Denis Kambayi, adressée à son Secrétaire Général, Monsieur Cless Mwepu, par voie d’huissier.

Mukwa Tshipanga


Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.