Signature de l’arrangement particulier : l’Union africaine met la pression


22 Oct

L’Union africaine (UA) accentue la pression sur les parties prenantes au Dialogue congolais afin de conclure rapidement les discussions sur l’Arrangement particulier.

« Le Président en exercice de l’Union et le Président de la Commission appellent toutes les parties prenantes à redoubler d’efforts afin de parachever rapidement les pourparlers en cours. Ils s’inquiètent également d’une recrudescence de la violence dans certaines provinces, » dit l’UA dans communiqué publié samedi 25 mars 2017.

Le Président en exercice de l’Union et le Président de la Commission notent que trois mois après avoir convenu des modalités de gestion de la période de transition devant conduire à la tenue d’élections paisibles et crédibles en décembre 2017, les parties n’ont toujours pas conclu les discussions sur la mise en œuvre effective de cet Accord. Cette situation porte en elle le risque de saper la volonté politique qui a permis la signature de l’Accord du 31 décembre.

Le Président en exercice de l’UA, Alpha Condé, Président de la République de Guinée, et le Président de la Commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat disent suivre avec une attention renouvelée l’évolution de la situation en RDC. Ils soulignent « l’impasse liée à la mise en application de l’accord du 31 Décembre 2016 ». 

Alpha Condé et Moussa Faki Mahamat, qui disent maintenir un contact constant avec les principaux acteurs Congolais et l’ensemble des parties concernées, se disent prêts à appuyer davantage le processus.

« Le Président en exercice de l’Union et le Président de la Commission réaffirment, une fois encore, la disponibilité de l’UA, avec l’appui des pays de la région et des partenaires concernés, à assister les parties Congolaises dans la recherche d’une solution, dans le respect strict des dispositions constitutionnelles et des instruments pertinents de l’UA en matière de démocratie et d’élections. »

L’Arrangement particulier censé faciliter la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre devra être signé ce lundi 26 mars 2017. Une autre plénière est prévue ce dimanche 26 mars au centre interdiocésain à Kinshasa.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.