Le travail de l’OCC et de la DGRAD remis en doute : Après Nestlé et Léon Hasson & Frères, Samsung ferme ses portes


19 Sep

Toutes les firmes internationales sont en train de fermer, tout simplement à cause de ce fléau qui combat l’économie congolaise. Il s’agit de la piraterie. En effet, après la firme Nestlé, Léon Hasson & Frères et tant d’autres firmes, c’est la firme sud-coréenne qui ferme ses portes. Avec des mercenaires à la tête du Ministre du Commerce et de l’économie, comme Busa et Kapika, on ne peut rien espérer.

La firme sud-coréenne Samsung n’a pas trouvé son compte en RDC et a donc décidé de fermer ses portes et de s’en aller, a déclaré l’ambassadeur de la Corée du Sud, M. Ki-Chang Kwon, vendredi 18 août, lors d’un déjeuner avec les représentants de quelques médias de Kinshasa. La circulation sur le marché congolais de plusieurs faux produits « Samsung » constitue l’une des raisons du départ de cette firme, s’est désolé Ki-Chang Kwon. « La vente des produits Samsung ici n’a pas rencontré leurs critères qu’ils établissent dans le monde entier pour maintenir leurs compagnies ouvertes ici [en RDC]. J’ai aussi appris des représentants de Samsung ici qu’il y a beaucoup de produits Samsung contrefaits ici », a regretté le diplomate sud-coréen.

Il indique que la contrefaçon n’est pas la raison majeure de la fermeture des activités de Samsung en RDC, mais constitue l’une des raisons.

« Je ne vais pas vous dire de quel pays proviennent les produits contrefaits. Je ne veux pas avoir des conflits diplomatiques avec d’autres pays », a indiqué Ki-Chang Kwon, qui précise que la taille de la RDC est comparable à toute l’Ouest de l’Europe, sans l’Espagne.

Un téléphone de marque samsung. Sur cette photo, son propriétaire constate que la connexion internet des téléphones portables n’est toujours pas rétablie le 27/01/2015 à Kinshasa. Radio Okapi/Ph. John Bompengo.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.