COMMUNIQUE DE PRESSE


24 Jul

Tous les montants sont exprimés en US dollars

Deux décennies de création de valeurs et de partenariat au Mali

Loulo Mine D'Or, Mali  le 21 juillet, 2019 — Vingt ans après le début de la production de la mine de Morila, les mines d’or de Barrick opérant au Mali, continuent d’apporter une contribution majeure à l’économie du pays et de jouer un rôle de leader dans le développement de l’industrie minière a dit aujourd’hui Mark Bristow président et directeur exécutif de Barrick Gold Corporation.


Parlant aux médias locaux au cours d’un point de presse à la mine de Loulo, Bristow a dit que pendant que la mine de Morila est en voie de fermeture après une production d’or de 6.8 millions d’onces, le complexe minier Loulo-Gounkoto qui est classé comme l’une des 10 plus grandes mines d’or1 parmi ses pairs, a de nouveau enregistré au cours du dernier trimestre, la plus grande amélioration de production du portefeuille global de Barrick.


Au total, Randgold et la société qui lui a succédé ont dépensé plus de $160 millions exploration et a contribué environ pour $6.5 milliards à l’économie globale avec un total de $2.6 milliards au titre des taxes, redevances et dividendes. La contribution de la société au PIB en 2018 a été d’environ 6%. Bristow a dit que le Gouvernement et la direction de Barrick au Mali avait fait des progrès dans la résolution de leurs différends fiscaux pendant et la société s’attend à finaliser bientôt, le processus de médiation convenu.


Mark a dit qu’au milieu de l’année, Loulo-Gounkoto était en bonne voie pour atteindre son objectif de production de 2019 de 690,000 onces2 d’or et l’exploration continue autour de ses tres gisements principaux était en train de confirmer le potentiel pour le remplacement des réserves exploitées; supportant ainsi l’extension possible du plan de 10 ans du complexe. Barrick est également en train de rechercher de nouveaux gisements le long de la zone de cisaillement Senegalo-Malien long de 70km, qui a produit plus de découvertes majeures d’or sur les 20 dernières années que n’importe quelles autres structures dans le monde.


Le complexe Loulo-Gounkoto comprend actuellement les mines souterraines de Yaléa et Gara ainsi la super carrière de Gounkoto qui pourrait être une quatrième mine souterraine dont la faisabilité est en cours d’étude.


L’installation d’une centrale solaire de 20 mégawatts est en cours d’installation. Bristow a dit que cela va permettre à la mine d’économiser quelques 10 millions de litres de gas-oil par an tout en réduisant son empreinte carbone et constituer une source d’énergie à moindre cout pour les communautés après la fermeture éventuelle du complexe Loulo-Gounkoto.


Pour les autres projets communautaires, le collège agricole créé par le complexe a sorti sa troisième promotion dont les membres ont tous été placés dans des projets d’agri business. Un total de 19 écoles dont 1 pour chaque village ont été construites et les inscriptions ont progressé de plus de 5,000 contre 500 quand la mine a été ouverte. Trois cliniques ont été construites en faveur des communautés et la mise en œuvre des programmes de lutte contre le paludisme et VIH SIDA continue pour en réduire l’incidence des décès.


A ce jour, Loulo-Gounkoto a investi plus de $6.4 millions dans le développement communautaire. Dans le même temps, le centre agro business conçu pour laisser après la fermeture de la mine, une économie durable pour les communautés locales prend forme.


Bristow a indiqué que toutes les tres mines à Loulo-Gounkoto sont dirigées par des maliens et 95% des 4,000 employés que comprend le complexe sont également des maliens.


« Les mines de Barrick ont été bénéfiques pour le Mali; non seulement en termes de leur contribution à l’économie mais aussi en termes de pratiques de classe mondiale en matière de santé, sécurité au travail et environnementales, leur investissement dans le développement durable, leur soutien aux contracteurs et fournisseurs locaux et leur politique d’emploi et de responsabilisation des nationaux. Pour leur part, le Mali et son peuple ont été des hôtes et des partenaires reconnaissants et nous espérons poursuivre avec eux nos relations constructives, » a-t-il dit.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.