Vidéo annonçant le remplacement du SG Kabuya par le Fils Mukoko : Une intox trafiquée et boutiquée par les ennemis de l'UDPS !


01 Nov

L'auteur de la vidéo réagit avec colère. 

La scène se déroule le 10 octobre 2019, au lendemain de la disparition de l'Antonov 72, transportant la logistique de la suite du Président de la République et ses proches collaborateurs militaires et civils. 

La base (militants de l'UDPS) est venue à la Permanence du parti. Elle veut s'enquérir de la situation. Certains militants sont pris par la colère. Ils réagissent par des manifestations de la rue, en brûlant les pneus sur la place publique. Le Président et le Secrétaire Général du parti, à titre intérimaire, Honorable Jean-Marc Kabund-A-Kabund et Augustin Kabuya sont arrivés sur le lieu. Ils calment les militants et militantes. Ils demandent que tous attendent les résultats des enquêtes. Après qu'ils aillent parlé, la foule scande:"Toboyi mariage FCC-CACH (Nous refusons le mariage entre CACH et FCC)''. Entre temps, c'est le fils Mukoko qui arrive. La foule le porte en triomphe jusqu'au podium érigé pour la circonstance. Elle veut qu'il anime. De bonne foi, le Secrétaire Général, Augustin Kabuya descend et lui laisse la place pour animer. Ce qu'il fait au grand satisfecit de toute la foule qui répond à ses slogans.


Intox


Voilà que c'est cette vidéo, ciselée, trafiquée et boutiquée que les laboratoires des ennemis de Félix-Antoine Tshisekedi balancent dans les réseaux sociaux avec le mensonge cousu de fil blanc:"Augustin Kabuya a été chassé pour être remplacé par le fils Mukoko qui fait sa revanche''. Faux, rétorque l'auteur de la vidéo qui l'avait filmée ce même 10 octobre, au lendemain du crash. Il a sollicité l'interview auprès du SG Kabuya pour démentir cette désinformation. Malheureusement, il a trouvé une fin de non recevoir auprès de Monsieur Augustin Kabuya qui déclare avoir promis à la Haute Hiérarchie du parti et du pays qu'il ne réagira jamais aux attaques, provocations et injures, même lorsque ses parents seront attaqués dans leur nudité. Il ne peut décevoir. Kabuya s'en tient à ce qu'il a déjà promis, a-t-il rétorqué à cet auteur de la vidéo, qui se dit choqué dans son amour propre, raconte ce professionnel des médias en ligne. Toutefois, Augustin Kabuya assume ses propos tenus lors de la dernière matinée politique lorsqu'il a parlé de son échange avec un cadre du parti, en froid aujourd'hui avec lui. Et pour cela, il jure:"Si ce que j'ai dit est un mensonge, que la colère de Dieu s'exerce contre moi. Mais si c'est le contraire, c'est Dieu qui va élever une table en face de mes adversaires'', a assuré Augustin Kabuya qui ne veut pas entrer dans cette polémique en ce moment où le régime de Félix-Antoine Tshisekedi est attaqué de tous bords par les deux fronts après avoir abandonné l'option de l'élimination physique. Pour lui, certains membres de son parti sont distraits et ne voient pas les dangers que court le Chef de l'Etat ou l'Udps. 

JCN

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.