Victime d’une campagne d’intoxication dans les réseaux sociaux : Le Journaliste Joseph Kazadi menace de poursuivre ses pourfendeurs en justice !


18 Oct

Des personnes qu’il aurait identifiées dans le cercle de ses anciens amis, en complicité avec quelques forces politiques obscures, ennemies de son engagement citoyen pour le changement. Ces gens se seraient offert le loisir de créer un nouveau compte Facebook en son nom ‘’Joseph Kazadi’’ avec sa photo sur le profil où ils se sont permis de publier des inepties allant jusqu’aux photos et vidéos qui blessent la décence et la moralité.

En effet, c’est sur son compte personnel Facebook que Joseph Kazadi a publié ce message : ‘’Des personnes non autrement identifiées ont, à dessein de nuire avec l’intention frauduleuse, créé un compte facebook en utilisant mon nom et ma photo et y publient des insanités, messages et images immoraux relevant de la pire vilénie pour ternir mon image et ma personnalité’’.

C’est ici que le Journaliste Joseph Kazadi Mamba a profité pour inviter ses amis et connaissances ayant reçu ou accepté une demande d’ami sur facebook au nom de «Joseph Kazadi » de vite la rejeter, supprimer ou bloquer.

« Je demande à toute personne, à mes amis, proches et connaissances ayant reçu ou accepté une demande d’ami de la part d’un compte facebook avec mon nom ( Joseph Kazadi ) à partir de dimanche 19, lundi 20 mars ou qui la recevront après cette alerte, de vite la rejeter, supprimer ou bloquer », avait-il publié.

Cette campagne d’intoxication pourrait être mise sur le dos du musèlement de la presse en RDC. Les ennemis de la vérité ont trouvé certainement une méthode pour décourager les journalistes engagés pour la vérité et pour le rétablissement d’un Etat de droit en RDC. Joseph Kazadi a été déjà identifié par certains services comme un journaliste très engagé pour le changement. C’est ce qui fait croire que ses pourfendeurs, après l’avoir attaqué directement dans les réseaux sociaux, à travers des débats chauds qui ont même atteint, les menaces de mort, les injures et acerbes critiques, auraient décidé de transposer ce conflit dans les différents groupes What’Apps, pour le salir afin de le décourager dans son combat.

Pas plus tard que que le 20 décembre 2016, Joseph Kazadi a été victime d’un enlèvement de la part des personnes se présentant comme des agents de services des renseignements. Il fut libéré 4 heures après, suite à des messages d’alerte de l’Asbl Journaliste en Action, JA, de l’Union Nationale de la Presse du Congo, UNPC et d’autres personnes qui le connaissent.

Voici pourquoi, il a menacé de poursuivre ses pourfendeurs en justice pour être rétabli dans ses droits. Bientôt nous attendons la suite de ce feuilleton.


Paulette Kimuntu

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.