Triumvirat à l'UDPS : Le putshiste chez le Président a.i!


08 May

Il fallait s'y attendre. Le putsh préparé contre le mandat du Président de l'Union pour la Démocratie et le Progrès Social, UDPS, monsieur Félix-Antoine Tshisekedi, élu Président de la République, qui court jusqu'en 2022 vient d'échouer. Ce, grâce à la sérénité du Président intérimaire de ce parti, Monsieur Jean-Marc Kabund-A-Kabund qui a reçu hier, le Président de la Convention Démocratique du Parti, CDP (un organe consultatif qui ne devrait pas interférer dans la gestion au quotidien de l'UDPS).  Monsieur Victor Wakwenda puisque c'est de lui qu'il s'agit, a été reçu par le 1er Vice-président de l'Assemblée Nationale et Président intérimaire de l'UDPS dans son cabinet de travail au Palais du peuple. Le Président intérimaire du parti, Jean-Marc Kabund-A-Kabund, sans rancune, a reçu son camarade pour lui prouver qu'il reste au dessus de la mêlée et respectueux des textes qui régissent le parti qui veulent que Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo achève son mandat obtenu lors du Congrès organisé en mars 2018 qui prend fin en 2022. Organiser un congrès extraordinaire serait donc un putsh contre le Président légitimement et légalement élu. 


Il appartient au détenteur du pouvoir légalement élu d'organiser son intérim pendant qu'il est indisponible, appelé à s'occuper de hautes charges de l'Etat. C'est ce qu'il a fait en désignant celui qui a conduit le parti à la victoire finale et qui a résisté contre la mort programmée de l'UDPS, après la mort du Président Étienne Tshisekedi, monsieur Jean-Marc Kabund-A-Kabund. Il devra ainsi poursuivre son mandat jusqu'à la fin.

 Dans ces conditions, le congrès extraordinaire n'est pas à l'ordre du jour, estime un expert juridique contacté par IMPACT NEWS. 

Selon certaines indiscrétions au niveau du cabinet du 1er Vice-Président de l'Assemblée Nationale et Président intérimaire de l'UDPS, l'entretien s'est déroulé en toute cordialité et le Président de la CDP semble avoir compris qu'il était dans l'erreur pour souhaiter la mise en place d'un triumvirat afin de conduire le parti en vue de combler l'indisponibilité du Président élu et dont le mandat court jusqu'en 2022.

Signalons que cet entretien est venu juste après la matinée politique organisée la semaine passée où le Président intérimaire de l'UDPS a éclairé la lanterne des militantes des militants sur les questions d'actualité. C'était en présence de tous les cadres du parti et surtout d'un invité spécial, Alain Akwala, ministre de la République du Congo Brazzaville.

Commentaires
* L'e-mail ne sera pas publié sur le site web.